Mais de quoi parlent-ils ?

Bavarfage_cell_bs

Crédits d’image : http://japan.dejan-pelzel.com/

C’est une scène qui se joue tous les matins, dans presque tous les bus de la planète, à toutes les heures du jour ou de la nuit. En ce qui me concerne, je suis certain que si le métro de Montréal offrait du réseau sans-fil les passagers auraient une oreille « scotchée » à leur appareil mobile en train de parler, parler, parler sans fin…

Mais que se disent-ils finalement? Qu’ont-ils besoin de le dire en bus ou en route? Cela ne peut-il pas attendre qu’ils soient chez eux, au bureau, au café?

J’ai souvent failli porter ce jugement et trouver que ces gens n’appréciaient pas de faire leur course en transport en commun ou à pied dans une certaine quiétude… Jusqu’au jour où, étant dans mon bus du matin, j’ai eu vent de la conversation qu’une dame entretenait, elle expliquait combien elle était heureuse de ces moments qu’elle avait de pouvoir parler au téléphone (bien entendu avec quelqu’un) et que c’était le seul instant de sa journée que « son moment » était bien à elle.

Je compris par la suite qu’elle était ouvrière, probablement faire des journées longues et épuisantes, que chez elle, il lui fallait s’occuper de ses enfants, et qu’une fois terminé elle se couchait sans avoir la force de faire autre chose.

Je n’ai pas su ni voulu en savoir plus, ce que je sais c’est d’avoir compati avec elle. Mon regard et mon observation changeaient de sens, je regardais ces personnes autrement. Je m’amusais même de deviner l’histoire de chacune d’elles… Cela me faisait penser, que mon moment à moi était plutôt mon blogue et mes billets. Que ces instants je les aimais et les privilégiais alors qu’il y a quelques temps je me serai assis devant la télé exerçant mon pouce au sport du zappage compulsif, surtout quand les émissions sont d’un ennui mortel!

Alors de quoi parlent-ils? Mais tout simplement de leur vie, de leurs joies et tristesses, de leur imagination… Ces personnes gardent le contact avec d’autres, ce qui n’est plus le cas de nos jours dans nos lieux d’habitation où le voisin ne sait pas qui vit sur le même palier…

On se plaint des gens sur mobiles qui parlent, mais qu’en est-il de ce qui se taisent des années durant sans même avoir une pensée pour leur voisin d’à côté?

Michel – 31 octobre 2013

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s