Enseignement et technologies

enseignement1

Crédits d’images :  CAEN’SORTIR

J’ai profité jusqu’ici du temps des fêtes pour lire divers articles et documents que j’avais mis de côté faute de temps,

Je me rends compte que nous vivons, en tant qu’experts dans le domaine de l’enseignement, de l’éducation, de la pédagogie en fait, une sorte de course endiablée vers l’obtention de la fameuse « formule magique » qui nous permettrait des solutions qui nous démarquent du lot.

Nous sommes encore, malheureusement, aux prises avec les recettes, les solutions « miracles » et risquons d’oublier l’essentiel. J’en discutais avec une connaissance, de cette profusion de recettes (je m’amuse de comparer ce phénomène aux chaines des chefs cuisiniers qui des fois ont leur propre vision d’une recette mondialement connue, mais qui pour chaque chef cuisinier a ses propres nuances, mais tous sans exception font la promotion de « leur » recette comme étant la meilleure qui soit). Nous constations finalement que l’approche si elle est louable et bonne, elle manque souvent de mise en contexte.

Un des premiers arguments que je soulèverai est bien le contexte sociogéographique : ce qui fonctionne pour un public-cible en Amérique du nord, ne l’Est pas nécessairement pour l’Europe et réciproquement. Ce qui s’applique pour un pays industrialisé et technologiquement avancé ne le sera pas vraiment pour un pays qui émerge dans le domaine des technologies.

En second, je mettrai l’accent sur l’équilibre nécessaire à atteindre lors de la mise en application d’une de ces recettes. Peu de ces dernières mettent dans leur formulation l’importance du facteur humain. C’est bien cela – à mon avis et suite aux résultats – qui manque dans ces formulations de la part des experts. La personne, en fait l’être humain sur qui et pour qui une telle solution éducative et son approche pédagogique s’appliquent. Si on y pense c’est en tant que « consommateur » et non pas en tant que partenaire. Cela me rappelle combien certaines solutions du genre considèrent le participant (l’être humain) comme « adhérent » à de telles solutions. C’est cela – à mon avis et mes constats – ce qui fait lourdement défaut.

Je me souviens qu’au cours de mes apprentissages dans le domaine de la pédagogie appliquée aux solutions, mes instructeurs, professeurs et coach, nous mettaient souvent au défi de la simplicité de pensée.

La simplicité de pensée, pour moi de prime abord me semblait quelque chose je l’avoue, de simpliste voire même de naïf.

La leçon me vint lors d’un atelier que je suivais pour obtenir mon diplôme de formateur certifié, l’instructrice savait que nous venions de milieux technologiques, éducatifs et autres spécialités de ce domaine. Elle nous fit vivre un test fort intéressant. Nous devions préparer un exposé accompagné d’une mise en pratique qui ne devait pas prendre plus de 5 minutes. Par contre nous n’avions pas le choix du sujet, pour ce faire, nous devions piger une des questions qu’elle avait préparée pour nous.

Lorsque chacun a pris sa question, nos visages frisaient l’incrédulité. Certains avaient même émis des doutes sur le sérieux de l’exercice. Ma question était de montrer comment faire cuire deux œufs au plat! Oui vous avez bien lu, une autre personne devait montrer comment confectionner un avion de papier, une autre comment apprendre les principes de monter à vélo… Une fois notre étonnement exprimé, elle nous adressait le message suivant : « Oui vous êtes tous des experts en formation, mais vous êtes-vous demandé comment votre audience vous percevait? Comment cette audience vous comprenait?

Nous avions tout le reste de la journée et de la soirée pour nous préparer! J’étais le premier à être sceptique, voyons montrer comment faire cuire deux œufs au plat ce n’est pas si compliqué que cela! Mais entre le penser et le comment le montrer, j’en fis l’apprentissage jusqu’à bien tard le soir. De plus lors de notre présentation nous étions filmé (première source de stress) et avions une audience que nous ne connaissions pas (deuxième source de stress) et pour couronner le tout, nous avions juste 5 minutes, l’instructrice nous avait signalé qu’elle interromprait la présentation au bout de 5 minutes (encore une source de stress).

Je pense que de vivre cette expérience (oui je l’ai réussie ma présentation, car au bout du temps donné les participants voulaient passer à la pratique et avaient aimé surtout que j’avais fait la démonstration au moyen de photos, des ustensiles et des ingrédients) cette expérience m’a appris deux choses fort simples :

J’étais plus que jamais déterminé de me lancer dans l’enseignement (formation, etc.), mais aussi de vouloir mieux connaitre le monde des gens qui sont là pour apprendre, ceci me poussait à mes documenter et suivre des formations en pédagogie…

À chaque cours que je suivais, me revenait cette expérience vécue durant ma formation du formateur, mais aussi je constatais que cette approche apprise ne faisait pas partie des fondements ou du moins des exigences de mon parcours en pédagogie.

Je ne rejette pas les technologies, je suis moi-même branché entre une tablette, un téléphone intelligent, un espace virtuel pour stocker mes documents, suivre certaines conférences de mes cours via mon portable, etc. Mais ce dont je m’assure c’est que cette technologie de pointe ne vienne pas m’empêcher de penser à comment apprendre à une audience comment faire cuire deux œufs au plat 😉

Michel – 28 décembre 2013

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s