Les transports en commun, en hiver!

Chassez le naturel il revient au galop, dit-on!

Les voyages de LN et Gueg

Crédits d’image: Les voyages de LN et Gueg

Bon le retour du froid persistant nous force à nous couvrir de plusieurs couches (entendre gilets, chandails, pulls, manteaux, etc.) ce qui nous donne une apparence plus ronde et plus impressionnante que jamais… Alors de là à imaginer l’espace que nous prenons dans un espace réduit nous fait semble nos bus plus petits de l’intérieur… et c’est là que tout commence question de promiscuité non voulue, non souhaité ou désirée. Ce qui qui vient avec c’est un comportement des plus primaires; question de s’affirmer avec son sac à dos (en plus), son bonnet, ses mitaines, et j’en passe.

Je prends mon bus matinal, presque à la même heure, de ce fait, je rencontre les mêmes passagers. Il en est un qui monte avec l’accoutrement hivernal, le monsieur est assez large d’épaules, avec en prime quelques muscles au repos (hé comme moi dailleurs!) jusqu’ici nous allons bien. Mon monsieur matinal, porte un sac au dos, normal me direz-vous. Absolument normal, sauf ce qui ne l’est plus c’est la taille de son sac (qui fait deux fois la largeur de ses épaules), de quoi je me mêle me diriez-vous, oui vous avez raison, mais mon monsieur il le porte son sac, dans le bus, avec tout le monde habillé pour l’hiver aux heures de pointe… Ahhhhhhh en plus il circule comme s’il marchait tout seul dans la rue, alors nous recevons un coup par-ci et un autre par-là. Monsieur, vous dérangez tout le monde, vous bousculez tout le monde et vous semblez perdu dans vos pensées, oui votre regard en dit long sur votre état de conscience de feindre (peut-être) l’ignorance du désagrément que vous causez.

La saga continue dans le métro, mais cela vous vous en doutez et savez c’est toute une autre histoire que vous connaissez déjà. Je pense que je l’appellerai la guerre des places! Une guerre qui continue et va en s’intensifiant selon les jours de la semaine. Vous devriez voir celle des lundis matins!

Heureusement que les week-ends existent, ils nous permettent de prendre des forces pour de nouveaux coups de sacs, de nouveaux regards irrités si on a osé prendre la fameuse place de la personne qui croit avoir obtenu la sienne à vie… et la vie continue avec ses petites histoires de la grande histoire celle du genre humain!

« Fascinant! » aurait dit Mr Spock.

Michel – 25 janvier, 2014

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s