Mon ami l’itinérant…

J’aimerai partager avec vous une aventure, dont je ne soupçonnais pas l’existence, qui se déroule depuis plusieurs semaines, et qui selon moi va perdurer encore longtemps… Disons que c’est une sorte de témoignage…

Il ya un peu plus de deux mois, disons trois mois environ, je croise à différentes heures de la journée, (Centre-ville de Montréal, mon lieu de travail), un personnage qui passerait anonyme n’était-ce son accoutrement, ses vêtements, sa barbe, mais surtout son regard…

SDF-2009

Crédits d’image: La plume du silence

Un regard de sa vie que l’on croise dans le notre! C’est tout dire. Nul besoin de mots chaque fois que je le croise. Il est d’un silence particulier, aucune plainte et pourtant un cri de douleur intense sans pareil! Il ne mendie pas et pourtant il vérifie dans les cabines téléphoniques un jeton de 25 sous oublié, il ne demande ni cigarette ou de quoi manger, il marche tout le temps, toujours son veston qui n’est pas à sa taille, une chemise n dessous, une paire de pantalons qui a oublié ce que pouvait faire un coup de repassage (et de lavage aussi), de gros souliers pour marcher continuellement.

Il est d’une certaine élégance, qui ferait rougir de honte certains accoutrements vestimentaires que portent certaines personnes.

Je disais dans le titre de mon billet, que c’était mon ami, soyons clairs, il ne le sait pas, mais moi si!
Les jours de grands froids je le croise à l’intérieur des centres commerciaux, assis sans bouger, sans dire un mot! Nos regards se croisent, c’est à ce moment que je pers toute ma contenance. Il n’y a aucune haine, aucun ressentiment dans ses yeux et pourtant ils (ses yeux) me scrutent, me dévoilent et me font baisser les miens. Lui parler, ou me taire! Mais quoi lui dire? Lui dire que je le comprends, que je le reconnais, je crois que cela ne lui sera d’aucune utilité.

Ce matin tôt je le croisais sur le trottoir, oui il fait un peu plus doux aujourd’hui, il déambulait sur le trottoir opposé, calmement, paisiblement et le voici qui tourne la tête et croise mon regard. Oui je t’ai reconnu, me disait-il en silence!

SI je me sens à court d’idées pour lui dire un mot, je pense que nous nous entendons lui et moi sur cette « connexion » qui s’est faite il y a quelques semaines.

Comme s’il voulait me rassurer qu’entre nous nul besoin de mots, nous nous disons l’essentiel dans ce regard qui me devient familier chaque fois que mes pas croisent son chemin!

Mon ami l’itinérant, toit dont je ne connaitrai probablement jamais le nom tu fais maintenant partie de mon quotidien, ou presque. Tu m’apprends tellement de choses sur la vie, la mienne surtout, c’est pour toi que je dédie ce billet ce soir. Te remercier d’exister dans ce même monde que le mien. Tu m’apprends cet essentiel, celui de notre décente humanité, puissent les jours t’être cléments et moins hostiles…

Bonne soirée, à la prochaine

Michel – le 1er avril, 2014

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s