Une journée comme les autres…

La vie au quotidien ressemble des fois, sans que l’on s’en rende compte, au parcours d’un combattant!
Pensons à ces gestes et tâches que nous faisons chaque matin, le réveil qui sonne alors que l’on souhaite qu’il nous ait oublié, la face qu’on a devant le miroir, faire sa toilette, mettre la cafetière en marche, manger un bout (si l’on se donne le temps), s’habiller, écouter la météo (important si l’on veut éviter des surprises), s’assurer que l’on a tout pris pour la journée, sortir, se diriger vers l’arrêt du bus (ou sa voiture), anticiper les surprises (je vous fait grâce de tous les détails: arrêt ou panne du métro, trafic routier, bousculades dans le bus, et bien entendu la bataille des places assises…) arriver au bureau, ouf! Comme si nous avions atteint le sommet d’un pic après une escalade héroïque…

Et l’on continue, au bureau ce sont les saluts bonjour, les comment vas-tu ce matin, les réponses naturelles, forcées, les yé c’est vendredi (ouin tu me le dis chaque vendredi, et dire qu’il y en a 52 par année.. peux-tu comprendre que je sais aussi bien que toi que c’est vendredi?)

quotillion

Crédits d’image: PlayBac Presse

Puis on démarre, l’ordi, un autre café, les potins en corridors, les commentaires sur la charge de travail, bref les choses les plus naturelles du quotidien de la plupart d’entre nous, et la vie continue… 10h00 ou 11h00 les pauses café, et autres … Puis c’est la course pour se mettre en file s’acheter un repas, on en sort le visage illuminé, avec son trophée, que l’on va consommer selon les saisons dehors ou au bureau lisant les dernières nouvelles puis c’est la reprise, et en fin de journée la course pour rentrer…

La suite..? Mais nous la connaissons pas mal bien, attendre le vendredi (Yé c’est encore vendredi), le bus, le métro, l’auto… Le retour au bercail, pour certains c’est une autre job qui commence (les mamans, les parents, qui récupèrent leurs enfants de la garderie, els repas, les devoirs, une brassée de linge à laver, le repas, on s’écrase devant la télé pour se dire que l’on n’a pas le temps, on s’endort, on se lève, on se couche, on reprend!)

Cela peut vous paraître exagéré mais pas si invraisemblable, vous ne trouvez pas?

Vivre de nos jours est une chose fort bien éprouvante. Cela n’est pas étonnant de « n’avoir pas le temps » pour autre chose que ces gestes… et pourtant briser sa routine ne tient qu’à nous et personne d’autre ne le ferait pour nous!

J’aime croire qu’un sourire gratuit est un message qui touche et transforme, alors je vous l’offre en ce week-end en vous souhaitant un nouveau lundi (prochain) pas comme le autres

Michel – 4 avril, 2014

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s