Les messages accrocheurs!

quelle que soit la langue utilisée, le besoin de visibilité est tellement essentiel chez certaines personnes qu’elles ne se gênent pas d’user de mots « percutants », ou accrocheurs, afin d’attirer l’œil du lecteur.

Outre la mode de la trucomanie maladive (les fameux 5 trucs pour ceci et 22 trucs pour cela), une mode qui par moments semble s’essouffler, il est maintenant une nouvelle celle qui prône l’usage de termes démesurés! Du genre « 4 trucs pour sauver votre entreprise » ou « 5 consignes pour survivre un congédiement »… Vous noterez les termes sauver et survivre … La notion du drame accroche, elle « pogne » comme nous le disons en bon français ici au Québec.

demesure

Crédits d’image: Anaïde Chrinian (L’ampleur de la démesure)

Les médias ne se gênent pas non plus, hier en écoutant les commentaires des journalistes sur le dépôt du budget par le gouvernement provincial du Québec, un des journalistes en studio, paraphrasait en usant  des termes « inutiles » ce que le journaliste sur place essayait d’expliquer. Si je dis inutile c’est parce que cela ressemblait à une discussion du genre: « Le ministre des finances a annoncé que le budget untel serait alloué pour tel projet à partir de 2015 et non pas comme prévu en 2014 » – Commentaire du journaliste en studio: « Donc ils s’est rétracté… »! Ahurissant! Je me demandais si le ministre avait réellement dit « Je me rétracte » ou si le journaliste avait vraiment compris la phrase du journaliste sur place!

Et ceci n’est pas un cas isolé, si vous voulez en avoir une idée, cela prendrait 30 secondes de zapper sur les informations à une heure de grande écoute… Les réseaux sociaux sont de nos jours peuplés de ce type de personnalités, les metteurs de mots dans le cerveau du lecteur pour faire avancer leur taux d’audience, ou pour simplement couvrir leur manque de substance et de fond! Ceci ramène plus que jamais le titre d’un ouvrage que j’aime avoir tout le temps avec moi « Petit cours d’autodéfense intellectuelle » (Normand Baillargeon).  J’aime le penser comme un Kit de Survie dans cet océan de trivialités qui nous entourent!

Il n’est pas dans mes habitudes de citer des penseurs ou des gens d’esprit, car je ne veux pas passer pour un moralisateur. Mais cette citation m’a interpelé.

 « Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale que d’être bien adapté à une société malade. »  –  (Jiddu Krishnamurti)

 

Bonne continuation de votre journée.

 

Michel – 5 juin, 2014

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s