L’éducation, les outils et les réseaux sociaux, un mariage de raison?

Est-ce que l’éducation ne serait pas intégrée aux outils et aux réseaux sociaux en ce 21ème siècle?

Nous ne pouvons plus ignorer l’apport des médias et des réseaux sociaux dans notre quotidien en ce 21ème siècle. Ce serait comme dire il y a quelques temps, que s’informer sur la vie politique ou citadine de notre lieu de vie nous rendait responsable du devoir d’être au courant de toute décision, réglementation etc. Donc en un certain sens lire un journal ou suivre les informations à la radio ou à la télévision.

Certains quotidiens sont passés au mode numérique, d’autres sont en pleine transition, des revues, hebdomadaires des revues mensuelles, les livres électroniques, etc. Tout ce mouvement de transition s’opère indépendamment de la réalité des personnes : celles qui ont ou qui ne possèdent pas d’accès au réseau. Oui je vois certains de vous me regarder avec un air mi- amusé mi- incrédule me disant « Voyons! Qui n’est pas branché de nos jours? ». Croyez-le ou pas, il y en a ceux qui par choix ne le sont pas, mais ceux qui le souhaiteraient mais qui n’en ont pas les moyens! Mais trêve de discussion existentielle, considérons que tout le monde est « branché » même mon ami l’itinérant!

Lorsque nous abordons la question de l’éducation, j’ai comme l’impression qu’il existe une certaine timidité dans certains milieux de parler ouvertement sur la relation intime qui se tisse entre l’éducation en tant que telle et les outils disponibles pour la propager à un plus grand nombre de personnes dans un même ville, pays ou plus sur tous les continents.

C’est comme si l’on assisterait à une partie de bras de fer entre les tenants droit de l’éducation et ceux des nouvelles technologies dites sociales.

social-media-marketing

Crédits d’image: T3 – TechMissile

Il nous est assez difficile de classer les choses de manière logique. L’on confond outils, technologies et l’usage que l’on en fait, on estime que plus est dispendieux est un cours ou un programme universitaire mieux il sera apprécié, de là vient la notion d’élite… Pour les outils c’est presque aussi désolant de voir certaines organisations offrant leurs utilitaires sur les outils sociaux (tablettes, cellulaires de nouvelle génération, etc.) pour un seul type de technologie… Je ne ferai pas de publicité gratuite au logo de la pomme mais on s’entend que ce comportement parfois désinvolte socialement, exerce une pression qui exclurait les consommateurs qui ne sont pas munis de la marque en question, faisant de ces « autres » des « outcast » ou des naufragés des nouvelles technologies!

Je lisais certains articles qui parlent (et parleront encore pour très longtemps) des fameux dangers (paralogisme de peur je dirai) de l’éducation virtuelle, ou éducation en ligne. La qualité. Les résultats, le manque de contact humain, bref une panoplie d’excuses pour garder l’enseignement et la culturation hors des frontières virtuelles.

Et pourtant si l’on se consterne devant la pauvreté en éducation de certains pays, nous les pays dits avancés ne faisons que nous morfondre dans des émotions (louables mais insuffisantes à mon avis), alors que l’essentiel serait d’offrir non pas seulement les cours gratuits, mais les moyens pour y accéder. Psst ne me dites pas que je rêve, juste pensons aux milliers d’ordinateurs que nous jetons au recyclage, pensons aux gens d’affaires qui ont eu une idée de génie de créer une tablette pour moins de 20 $ pour les jeunes écoliers en Inde… Nous avons les moyens de fournir tant l’équipement que le savoir, si nous ne le faisons pas c’est une autre histoire!

Les médias ne tarissent pas d’éloges envers les réseaux sociaux pour couvrir des évènements, des catastrophes, des guerres, mais ils en font un peu moins quand il est question de propager et de promouvoir la distribution du savoir et de l’éducation.

Ceci change, fort heureusement, ceci changera encore plus rapidement car le manque de savoir engendre les problèmes de l’ignorance! Et si l’on est un tant soit peu désireux de développer le monde des affaires à un plus grand nombre de personnes, il faudra s’assurer que ces dernières aient accès à une éducation appropriée pour grandir dans ce monde de plus en plus rapproché!

Certains pays l’ont compris et s’en occupent depuis quelques temps. Rien qu’à voir les reportages sur la question dans ces pays que le monde des pays nantis appelle les nations émergentes.

L’éducation et les réseaux et médias sociaux sont actuellement en transition dans une relation du style « mariage de raison », il leur faudra atteindre la relation plutôt « coup de foudre », ce qui permettra aux personnes d’en prendre un plein profit, le genre humain aurait ainsi assuré un bien social collectif!!

Bonne démocratisation de nos pratiques éducatives branchées (petit clin d’œil de mots à la mode), les réseaux et médias sociaux sont en passe de devenir une de meilleures inventions de ce siècle!

Bonne soirée,

Michel – 10 juin, 2014

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s