Petits faits divers

Rassurez-vous je ne suis pas en manque d’inspiration, rappelez-vous je suis en mode vacances (vous avez de la chance sinon vous auriez eu droit à mes coups de gueule habituels 😉  )…

Ce billet est à propos de quelques observations (parfois rigolotes) quant aux manières de réagir des gens, de gérer leur pensée lorsqu’elles sont devenues publiques, les gens qui font montre d’opportunisme flagrant et qui se croient invisible comme une page d’air…

Ego et flexibilité des experts…

ego
Crédits d’image: Burleson Consulting

Les experts jouissant d’une notoriété certaine ont un comportement des plus inhabituels, si dans leurs publications, les commentaires ne vont pas toujours dans le sens flatteur auxquels ils s’attendent. Une experte en éducation, de renommée mondiale, fut sollicitée de donner son avis au sujet d’une nouvelle technologie, a abondé dans le sens comme quoi cette technologie était cataloguée comme « L’apprentissage portable (mobile) » . Cette experte, soit dit en passant, est dans ma liste du top 5. Je me suis permis un commentaire disant que l’outil ne pouvait pas être associé à l’éducation, mais vu beaucoup plus comme un outil parmi tant d’autres et que l’éducation peu importe le media était au centre de tout ce qui contribue à un meilleur bien collectif et individuel des personnes. La réaction ne s’est pas faite attendre! J’eus droit à une réponse dont les termes recherchés, sophistiqués voire impatients ou agacés, me laissant clairement voir que j’avais « osé » parlé d’un point qui probablement avait échappé à cette experte. Ceci m’a fait sourire, je me suis dit combien nos ego d’humains nous aveuglent, nous empêchent des fois de mettre en pratique ce que nous partageons comme savoir et connaissances. Une sorte de crainte que quelqu’un puisse compléter nos opinions ou nos trouvailles. Et pourtant le but du savoir et de son partage n’est-il pas sujet à grandir et s’améliorer grâce à la contribution des autres?

Est-ce e que l’on publie sur le Web, continue de nous appartenir?

Dernièrement une image contenant une phrase sur l’écoute de l’autre que je partageais sur mon profil a suscité des commentaires. Rien de nouveau me dira-t-on, ce n’est pas moi qui dirait le contraire. Fait inhabituel, l’auteur original de cette publication fit hier soir un commentaire, presque agacé comme quoi elle trouvait les commentaires superflus et qu’il n’aurait pas fallu en faire. Le ton restait posé et correct. La réaction par contre, me fit penser à l’éternelle question: ce que je partage auprès de vous sur mes blogues ou sur les médias sociaux devient inévitablement du domaine public, et ceci j’en conviens et suis très à l’aise avec. qu’il y ait des commentaires est un signe que j’interprèterai comme très positif. Si cela pourrait me déranger, alors je ferai mieux de ne pas le rendre accessible à tous! Nous oublions souvent ce point et pour certaines personnes cela peut leur causer un certain malaise de voir leur publication soumise aux commentaires!
Je lisais dernièrement l’avis d’une des nombreuses éditrices de Wikipédia, parler du fait que tout article original qui était alimenté par d’autres était contrairement à ce que beaucoup peuvent penser, une amélioration positive et souhaitable… Je suis bien d’accord avec ce regard. Si l’on souhaite exister sur la toile, il faut s’attendre à ce type de chose. Bien entendu les droits d’auteurs concernant le plagiat doivent rester en vigueur.

Certains « experts » qui utilisent un évènement mondial pour dire quelque chose!

pseudo_experts
Crédits d’image: Le Blogue de Normand Nantel

La Coupe du Monde de Football, tire à sa fin, ce dimanche étant le match de la grande finale. Ce matin, un article paraissant au top des nouvelles d’un réseau social parlait des fameux « conseils pour savoir quelle des deux équipes encourager ». Ouch! Je croyais que j’hallucinais! que venait faire cet « expert » à conseiller (il usait le style impératif dans sa communication, c’est tout dire !)les gens sur un réseau dédié au domaine professionnel, quelle équipe favoriser. Je pris le temps de lire l’article, une chance que je suis parmi ceux qui lisent très rapidement. Ce n’était que du verbiage de quelqu’un en manque d’audience. Les commentaires commençaient à s’ajouter, pas plaisants et bien sarcastiques.

Quelqu’un me disait, alors  que j’exprimais combien cela m’agaçait ce genre de comportement,  Comme quoi cela faisait partie de certaines stratégies marketing. Cela me fit tout de suite réagir et me dire que ce type de marketing  était tout sauf du marketing. Les firmes spécialisées ayant des valeurs et du respect tant pour leurs clients que pour le public cible!
Finalement tout est une question de culture, l’intégrité de la culture individuelle et celle collective d’une société.

Bonne journée, bon vendredi (je vois déjà les personnes qui vont sourire en disant « Yeh c’est vendredi! he he! )

 

Michel – 11 juillet, 2014

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s