Ces petites choses qui remplissent notre journée!

Lorsque l’on passe une journée, l’on ne remarque pas souvent ces petites choses qui la composent. Aujourd’hui j’ai eu cette occasion en allant tôt le matin à l’hôpital pour quelques examens de routine.

00 Les choses de la vie
Crédits d’image: Canalblog

Le bus matinal, oui vous en savez pas mal sur mes « aventures » mais disons que l’achalandage est minimal (les vacances), donc peu de scènes amusantes (vivement le retour à la normale que je puisse retrouver mes personnes favorites!), je sors du métro, je dois prendre un bus aussi pour me rendre à destination. Je monte dans le bus, et demande au chauffeur si ce bus me déposerait proche de l’hôpital! Regards sur moi, le chauffeur, les passagers, un sourire au coin des lèvres, j’ai comme l’impression d’avoir dit une bêtise, en attendant le but s’est rempli comme un jour de travail ordinaire. Deux arrêts plus loin, une dame me regarde avec un sourire et me dit : « Nous descendons tous ici nous travaillons à l’hôpital où vous vous rendez! » Je viens de réaliser que le chauffeur pensait que je faisais une blague! Ah! Mais moi je ne sais pas s’il y a un arrêt proche de cet hôpital! Hein! Donnez-moi le bénéfice du doute! – J’arrive, je prends un numéro, prépare mes papiers ma carte d’hôpital, ma carte d’assurance maladie et m’assied (le panneau qui nous demande de nous assoir est GRAND!), mon numéro est le 111, on sert le numéro 75! Pas de panique Michel! – Je n’ai pas le temps de sortir ma liseuse électronique que les personnes présentent m’offrent un spectacle unique : leur comportement en public!

Le monsieur qui vient au comptoir de l’identification sans numéro, se fait gentiment dire qu’il doit prendre u numéro comme tout le monde et pourtant il est là debout explique son cas, montre les prescriptions du médecin, etc. Rien n’y fait… Une dame assise dont c’était le tour se lève, approche du préposé et lui dit « Voici mon numéro, c’est mon tour que je donne pour ce monsieur! » Je pense que nous avions tous sans exception le regard tourné sur cette scène. Finalement cela s’est arrangé, tout le monde était content. Une autre dame arrive, a lu le panneau de devoir prendre un numéro, regarde la machine, cherche du regard (ah! Les concepteurs de cette distributrice de numéro devaient être absents le jour où on leur parlait d’ergonomie et d’expérience utilisateur!) , elle cherche, presse un peu partout, approche son visage (eh! Reconnaissance faciale! Nannnnnn!), en fait le fameux bouton c’est aussi l’indicateur qui informe qu’on peut ou pas presser pour prendre un numéro (Vert et rouge quoi!) Finalement quelqu’un se lève et aide la personne qui rit d’elle-même! Moi madame j’aurai ri de la machine! – Mon tour arrive, tout se passe bien, on m’explique ce que je dois faire, tout roule super bien, je n’en reviens pas. J’arrive dans une autre salle pour attendre de rencontrer la personne qui fera les prises de sang. J’ai toujours le numéro 111, mais là on sert le numéro 78! L’attente n’est pas vraiment longue, mon tour arrive, je rentre dans la salle, m’assied et dit à l’infirmière que j’ai des veines difficiles à trouver, j’ajoute que je vais lui dire comment s’y prendre! Aie! Je crois avoir dit les mots qu’il ne fallait pas, la personne a probablement senti le stress : un patient difficile. Et pourtant je sais que cela n’est pas évident de trouver une veine sur mes avant-bras!

Donc finalement, le bras droit, le bras gauche, la main y passent! Je me sens percé comme les clous de girofle sur un jambon, manquent plus que les tranches d’ananas et les cerises rouges!

On m’emmène voir une autre infirmière qui me lance d’un ton blagueur : « C’est vous le fatiguant qui cause des problèmes? » je réponds qu’au fond ce n’est pas moi mais mes veines qui fuient l’aiguille! Ceci dit elle me demande où selon moi se trouve un endroit duquel elle pourra prélever un peu de sang. Je lui montre l’endroit sur mon avant-bras, elle pique et finalement le sang commence à remplir les deux flacons requis! Avant de partir je lui dis, « vous savez, je pense que je ferai un tatouage sur cette zone, pour les prochaines fois! » Éclats de rire, je quitte soulagé d’avoir fini, mais aussi avec plusieurs petits pansements qui indiquent les différentes tentatives!

Je prends le chemin du retour vers le métro, mais préfère marcher, il fait beau puis le coin est très agréable. Le trottoir est un peu étroit, il faut donc faire de la place lorsque je croise les personnes qui viennent dans le sens contraire. Politesse et courtoisie obligent.

Je remarque une dame qui monte la côte, elle traine une poussette à trois roues, je me tasse de côté pour la laisser passer, ne voulant pas l’incommoder sachant que cela n’est pas évident pour une maman qui circule avec son enfant! Elle arrive à mon niveau, elle semble parler à quelqu’un, son enfant probablement, et soudainement j’ai droit à une série d’aboiements des plus violents! Il y avait un chien dans sa poussette! Wow!…

Dans le bus qui me ramène du métro jusqu’à chez moi, une passagère l’air amusé change de place 4 fois sur un trajet de 4 arrêts de bus! Chaque fois un commentaire désobligeant à la personne avoisinante! C’est à ne rien comprendre, mais bon!

De retour chez moi je suis soulagé, soulagé d’avoir survécu les aiguilles, les numéros d’attente, les aboiements de chien dans une poussette pour enfant, une passagère au comportement spécial! Qui disait que la vie était ennuyante?

Bonne journée,

Michel – 5 août, 2014

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

1 réflexion sur « Ces petites choses qui remplissent notre journée! »

  1. Incroyable….Oui j’ai moi aussi déjà rencontré une mère chien humaine On ne sait pas trop si on doit saluer ou sourire ou les deux 🙂
    Et votre pauvre bras…Merci pour le partage Michel 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s