Continuer l’histoire, ou…

 » L’homme n’est pas entièrement coupable, il n’a pas commencé l’histoire,   ni entièrement innocent, puisqu’il la continue. »
(Albert Camus).

J’ai reçu hier soir cette citation de Camus, de la part d’une connaissance de très longue date. Ces mots m’ont donné envie de replonger dans le monde de l’auteur, de son regard contre l’absolutisme. Que nous soyons d’accord ou pas avec la pensée de la personne, nous pourrions nous arrêter quelques instants aux mots et à leur signification.

Je ne vous parlerai que d’éducation, mais vous seriez peut-être d’accord avec moi que ces mots s’appliquent un peu partout où les choses ne roulent pas si bien, voire pas du tout dans plusieurs cas. Notre monde se polarise, s’étire aux confins qui nous séparent, nous les humains, de plus en plus.

Mon billet serait aussi triste que les journaux et les bulletins de nouvelles qui ne couvrent que les malheurs du monde tout en nous gardant au loin, protégés par nos écrans…

Il en va de même pour la source du bonheur de l’être humain : son éducation! Il y a ceux qui tiennent les cordons de la bourse qui s’immiscent dans des domaines, la pédagogie de l’éducation, dont ils n’ont aucune compétence; il y a ceux qui disent que cela ne va plus du tout qui ameutent les médias, mais qui font si peu, il y a ceux qui subissent les premiers et suivent les seconds, mais qui se rendent compte que rien ne change depuis !

IL y a enfin les vendeurs de technologies qui se dotent de titres pour séduire l’audience des spécialistes qui se jettent la tête baissée dans cette séduction domotique en jurant que c’est la solution que l’on attendait depuis toujours. Notre éducation passe aussi dans ce modèle de consommation maladive. Combien d,écoliers ou d’étudiants n’ont pas de téléphone intelligent ? L’effet de masse est bien présent, on n’ose même plus dire que nous n’avons pas de mobile, au risque de passer pour démodé ou vieux jeu…

Lascaux1
Crédits d’image : Découverte de la grotte de Lascaux

Si les administrateurs de nos finances publiques, avaient le souci de l’éducation, ils ne nous parleraient pas de compressions ou de coupures, mais demanderaient notre contribution pour alimenter les étagères des bibliothèques scolaires, donner de notre temps pour l’aide aux devoirs sans que cela ne pénalise aucune personne dans son emploi. Ne donneriez-vous pas une heure par semaine de votre temps pour de l’aide aux devoirs ? Voire quelques livres qui dorment immobiles sur les étagères de votre bibliothèque ou dans des caisses dans la remise. Je ne peux pas croire que le seul moyen de combler les manques doit inévitablement passer par de l’argent !

On ne changera pas le monde, mais notre école de quartier sera autrement plus heureuse de recevoir un coup de main, notre centre communautaire pareil, notre bibliothèque municipale serait toute rayonnante de voir des parents offrir une heure par semaine pour l’heure du conte aux tous petits… C’est cela le changement, cela ne demande rien de si complexe. Pour les sceptiques, de grâce ne continuez pas l’histoire que d’autres ont commencé. Renouvelons notre histoire et transmettons-là autrement à notre futur, c’est une plus belle manière de parler durabilité que de perpétuer une histoire qui nous est imposée!

 Bonne continuation,

Michel – 10 octobre, 2014

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s