Chez ma coiffeuse Kathy, ce matin !

Ma coiffeuse est fort sympathique, elle a le don de me faire une coupe en moins de 15 minutes. Ces coupes que j’aime, ni trop court ni trop long. Cela a le don de la mettre dans un état d’indécision, car pour elle c’est long, moyen ou court. Or pour moi le moyen est selon mes humeurs pas assez ou un peu trop! Mais bon nous trouvons un terrain d’entente satisfaisant, lorsqu’elle voit que je suis d’accord elle s’en donne à cœur joie de tailler les mèches grisonnantes!

Kathy est son nom, elle n’est pas très grande de taille, de ce fait elle ajuste la chaise de coiffure en fonction, ce qui me force à plier les jambes à même le sol!

00 Ma coiffeuse
Crédits d’image : Benoît Feroumont (Blogue)

Mon fils qui se fait couper les cheveux chez elle m’avait prévenu qu’elle avait la jasette (bavarde) très facile du peu que son client l’encouragerait à le faire. La première fois, étant averti, je feignais un silence à peine retenu (je suis un grand bavard moi aussi, mais selon les jours j’apprécie le silence des mots!), elle m’avait quand même fait savoir qu’elle prendrait de longues vacances et qu’elle ne serait disponible qu’à partir de la seconde semaine de novembre.

Ce matin, mon rendez-vous de 9h00, j’arrive, je m’installe et je pose la question qu’il ne fallait pas ! « Comment avez-vous passé vos vacances ? » Et vlan ! J’ai eu droit à chaque détail de ses 6 semaines de congé ! 6 Semaines, les déplacements, les plats qu’elle et son mari ont dégusté, le cellulaire loué mais dont elle ne voulait pas, le trajet, les gens qu’elle a croisé, rencontré. J’eus droit à ses commentaires dont les gens s’habillaient et les femmes se maquillaient (elle était en voyage à l’extérieur), le menu détail, les appréciations, les critiques. Un film des évènements digne d’un grand reportage.

C’est donc une vingtaine de minutes plus tard, rempli des détails de la vie des 6 dernières semaines d’une personne que je quittais pour rentrer chez moi. Sur le chemin du retour, je pensais à ces personnes, celles de l’ombre, ces personnes qui nous rendent ces services dont on ne pense plus une fois le service rendu. Ces personnes qui ont fait le choix de rester debout toute la journée pour couper des cheveux, mais aussi les personnes qui font des tâches de service qui captent notre intérêt tant que nous avons besoin d’elles. Ces personnes ont- aussi une vie, des émotions, des sentiments. Elles ont, tout comme nous une histoire, leur histoire !

Je sais que Kathy avait un sourire différent lorsque je la remerciais, le sourire de quelqu’un reconnaissant d’avoir pu parler et raconter son quotidien !

Avoir une pensée différente pour ces personnes qui nous rendent service ce serait aussi un moyen de leur faire sentir qu’elles existent dans la société d’aujourd’hui et qu’elles ont leur part dans le bien social de nos collectivités sociales.

Michel – 12 novembre, 2014

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s