L’apprentissage par compétences? Mais de quelles compétences ?

De plus en plus il est question d’apprentissage par compétence ! Il était temps que cet éveil face surface, surtout après les résultats souvent mitigés (discutables) de l’éducation ou de la formation que nous avons eue et connue jusqu’ici.

Je fus et reste un partisan convaincu de cette approche en matière d’éducation et ce depuis que je me suis engagé dans le domaine du développement de programmes d’éducation.

Au-delà de ma nature de non-conformité aux règles d’autorités établies, j’ai toujours usé du fait de la nécessité que je sois compétent dans le domaine des apprenants et non seulement au produit pour lequel j’étais appelé à livrer.

J’ai toujours pris plaisir de m’identifier, d’apprendre de m’inspirer du quotidien que vivent les personnes de mn audience pour « savoir » dans quelle direction je devais m’en aller.

Ceci ne va pas sans dire que j’ai eu à vivre avec les réactions de mes pairs, bien souvent dans un climat de perplexité silencieuse mais fort présente quant à mes démarches et l’approche que je suivais.

00 les competences
Crédits d’image: Le Blog pour l’emploi

Je ne prétendrai pas avoir eu raison tout le temps, mais le diapason de réussite d’un programme conçu selon ces principes fut la réaction et la rétroaction des apprenants. Leur non-verbal suffisait pour me signaler leur compréhension et surtout leur engagement non pas d’apprendre et de retenir mais de comprendre l’utilité du contenu de leur apprentissage dans le concret de leur quotidien !

J’aime beaucoup l’expression « Learning by Doing », elle est pour moi le garant d’une vraie éducation. Le vrai but de l’éducation devrait – à mon avis – être la réponse à « Pourquoi j’apprends? » et « À quoi cela me servirait-il? »

J’ajouterai dans ce contexte que pour moi qui suis professionnel en matière d’éducation, la ligne d’inspiration serait celle qui prône le fait d’être ou de bien s’identifier à l’état et à la situation des apprenants. Voici ce que nous aurions intérêt à apprendre lorsque l’on développera ces contenus et ces programmes. SI l’apprenant apprendra par compétence, nous devrions être des compétents de la connaissance de la nature humaine de notre audience. L’un n’irait pas sans l’autre!

Je pense que le mode d’emploi serait de s’appliquer, tout au long de ce processus, d’adapter notre rôle d’éducateurs, de formateurs ou de spécialistes pour personnes en difficultés d’apprentissage à celui de nos apprenants. Une fois cette étape franchie, il nous sera alors aisé de nous préoccuper de programmes de contenus, de technologies, de tout ce pourquoi nous avons étudié, été formés et acquis un niveau de savoir. Il serait grand temps de livrer un savoir compétent pour le genre humain!

Michel – 2 novembre, 2014

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s