Se mettre dans les souliers de ceux qui pensent autrement!

00 penser autrement

L’image est une courtoisie de :
Mesacosan (Mens Sana in Corpore Sano)


Être différent de la multitude,
n’est jamais drôle,
sous quelque latitude que ce soit.
–Pierre Séguin


Nous prenons pour acquis que tout le monde pense de la même manière, bien entendu à quelques nuances près. Nous prenons pour acquis que les émotions ressenties pour l’un sont pareilles pour l’autre, nous prenons pour acquis plein de choses en considérant que le monde autour de nous pense comme nous. Que ce soit l’éducation, le mode de gestion des chargés de projets, les organisations politiques ou privées, tout est basé sur la fameuse notion du « contrat d’adhésion ».

Plusieurs articles ont souvent soulevé la question du « penser différemment », de ses particularités mais aussi de ses conséquences qui parfois nous étiquettent sans distinction comme des « personnes à part ».

Certains scénarios font qu’une personne qui « pense autrement » soit déclarée « Personne souffrant de troubles psychologiques » Nous en lisons de ces histoires d’horreurs dans le monde de l’éducation qui « taguent » un enfant qui échoue ou n’atteint pas certains résultats comme « enfant ayant des difficultés d’apprentissage » de bien grands mots, surtout quand le diagnostic n’est pas concluant, et les cas de ces personnes sans diagnostic concluant sont nombreuses hélas. Il en va de même pur certains adultes qui de par leurs commentaires dans un environnement de travail ne « fittent pas dans le moule » sont vus comme de drôles d’oiseaux

Je ne parlerai pas des nombreux cas que j’observe autour de moi, des cas d’acharnement à « trouver quelque chose qui ne fonctionne pas chez une personne ». Je vais par contre vous proposer un petit jeu. Un jeu qui a pour seule ambition de vous démontrer que si l’on ne pense pas tous de la même manière ceci ne veut pas dire que nous devrions aller consulter des spécialistes de la santé mentale!

La perception que nous avons des couleurs, de leurs nuances des parfums et de leurs nuances aussi ceci tout le monde le sait, en parle et en est arrivé même a se trouver une justification sociale de dire le plus communément du monde les goûts et les couleurs cela ne se discute pas! De ce fait si vous et moi avons des divergences cela ne passera pas sous la bannière du « drôle d’oiseau » qui n’aime pas ou ne voit pas les choses comme je les vois. Mais qu’en est-il de la manière de vivre, de penser ou d’agir…

Alors voici mon jeu.

Le matériel : Il vous faudra un bloc-notes ou des feuilles de papier, un crayon et si vous le souhaitez des crayons de couleurs (mais ceci reste optionnel).

Le contexte du jeu : Nous allons chacun de notre côté préparer notre liste d’emplettes (les courses ou l’épicerie), mais au lieu d’en faire une liste, nous allons dessiner chaque item que nous nous proposons d’acheter. SI c’est du lait et bien vous dessinerez le contenant de lait avec les détails qui vous aideront à choisir du lait entier ou écrémé, etc.

Jouer : lorsque vous aurez terminé, vous pourrez aller chez votre épicier ou au magasin de votre choix et faire vos achats. Pour mieux comprendre le but de ce jeu, je vous propose d’aborder un préposé, montrez-lui votre liste en lui demandant où se trouve votre produit. Vous pourrez observer l’expression de son visage et probablement comprendre sa réaction. Je peux vous assurer qu’il continuera de vous regarder même lorsque vous serez à l’étalage que l’on vous aura indiqué.

Imaginons pour quelques instants ce même jeu mais à l’envers, quelqu’un qui vous accoste dans la rue et vous montre une feuille pleine de dessins vous demandant où se trouve tel produit ?

C’est au fond ceci qui nous fait penser qu’une personne qui ne se comporte pas comme tout le monde, doit forcément avoir quelque chose de particulier!

Et pourtant, nous sommes en pleine contradiction des fois, nous parlons haut et fort d’altruisme, d’égalité entre toutes les ethnies, nous discourons sur les grands principes humanitaires, nous créons des organismes planétaires pour renforcer la tolérance, l’aide des moins nantis, mais pour un simple geste ou une simple parole qui ne cadre plus dans le conventionnalisme instauré on se permet de penser que la personne est probablement atteinte d’un problème psychologique!

Sur une note moins négative, redécouvrons le plaisir de nous amuser, apprendre l’autre en s’amusant par de petits gestes simples, ces gestes qui reflètent nos vraies natures…

Avez-vous cherché vos papiers et crayons ? Soit, nous pouvons commencer nos petits dessins!

Michel – 28 janvier, 2015


 

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s