Entre le savoir et l’information : la mémoire d’un peuple !

00 Nos apprentissages


La connaissance s’acquiert par l’expérience,
tout le reste n’est que de l’information
– Albert Einstein


 

[i]Plusieurs me diront que la nuance entre les deux termes c’est l’évidence même, tout en abondant dans ce sens, je me permettrai cependant de revenir sur la question surtout en notre temps.

Les nouvelles technologies ont ceci de bien qu’elles nous aurons permis jusqu’ici de collecter une quantité inimaginable d’information, de connaissance et de données, le savoir par contre il y en aurait moins (juste 20% si l’on réussit à collecter tout ce que les personnes disent savoir) or les 80% de ce savoir résident là où on ne soupçonnerait pas les trouver : notre cerveau!

SI l’information acquise au cours de l’apprentissage devient connaissances et par la suite expérience et en définitive se transforme en sagesse, il est une tâche des plus ardues quand il s’agit de mettre cette sagesse à la disposition des personnes.

La facilité qu’exercent les nouvelles technologies sur nos cerveaux quant à consommer sans modération de l’information est fort troublante. Si l’information est nécessaire et importante, elle n’en demeure pas moins éphémère quant à sa durée de vie, puisque quelques secondes plus tard, une autre information vient effacer la précédente pour la remplacer. Des temps que nous attendions le journal du matin pour savoir ce qui se passe, nous sommes aujourd’hui inondés d’informations même lorsque, épuisés de manque de sommeil nous allons nous coucher, l’information elle ne dort pas!

Qu’est-ce que cela aurait à voir avec le savoir ? Tout ou presque ! Que de fois nous abandonnons aux spécialistes de l’information non seulement le soin de nous informer mais aussi de nous alimenter en « savoirs et connaissances » que nous ne vérifions pas, donnant pour acquis que tout ce qui se dit est vrai !

Est-ce que vous vous rappelez la dernière fois que vous avez consulté une référence, parlé à un spécialiste (authentique et fiable) ou simplement essayé d’apprendre quelque chose mais aussi de l’expérimenter ?

En abandonnant ce privilège du savoir acquis par nous-mêmes nous fragilisons la valeur sure de nos connaissances, et si ces dernières s’avèrent un tant soit peu inexactes nous rejetons la faute sur la source de cette information, parfois nous gardons silence pour éviter de sombrer dans le ridicule.

J’aime bien ma réflexion voulant dire que la mémoire d’une nation ne se crée qu’à travers la mémoire de son peuple! Je nous laisse tirer les conclusions quant à la valeur de cette mémoire si nous ne nous impliquons pas comme acteurs principaux.

J’emprunte ici une citation de Noami Chomsky[ii] en parlant de l’incidence de l’éducation au niveau d’une nation ou même d’une civilisation : La capacité d’une civilisation à permettre la satisfaction de ces aspirations (la recherche et les études) est un indice de son degré de développement.

Lorsque la mémoire d’une nation n’est pas alimentée par son propre peuple, vous conviendrez que cette nation fait face à un sérieux problème : l’appauvrissement de son savoir qui sera transmis de génération en génération pour évoluer avec son temps.

Lorsque cette même mémoire s’expatrie pour toutes les raisons justifiables qui soient, nous ne pouvons plus nous étonner de constater que cet appauvrissement hypothèquera lourdement la valeur de la mémoire du pays !

Tout est relié, les choses, les connaissances, le savoir mais aussi et surtout les personnes. Ces composantes font partie d’un tout indicible.

Oui l’information est nécessaire, mais le savoir l’est encore plus. J’ose penser que notre devenir est en jeu devant la dominance de l’usage parfois biaisé que nous faisons des technologies, nous pourrions toujours nous inspirer des personnes qui nous ont laissé cet héritage bien célèbre dans les grottes de Lascaux, les peuples Maori, et bien d’autres qui ont préservé la mémoire de leur passage sur cette planète de manière admirable!

À la prochaine,

Michel – 22 mai, 2015


L’image qui illustre ce billet est une courtoisie de Midday Woman (Blogue)

[i] Selon le dictionnaire Larousse[i] :

L’information :

  • Tout évènement, tout fait, tout jugement porté à la connaissance d’un public, plus ou moins large, sous forme d’images, de textes, de discours, de sons.
  • Nouvelle communiquée par une agence de presse, un journal, la radio, la télévision

Le savoir :

  • Avoir appris quelque chose, et pouvoir le dire, le connaitre, le répéter.
  • Connaitre la valeur, l’importance d’une chose
  • Avoir une connaissance étendue d’une matière qui peut s’enseigner, se transmettre.
  • Avoir des connaissances étendues, approfondies, avoir une grande expérience.

[ii] Noam Chomsky, né Avram Noam Chomsky le 7 décembre 1928 à Philadelphie en Pennsylvanie, est un linguiste et philosophe américain. Professeur émérite de linguistique au Massachusetts Institute of Technology où il a enseigné toute sa carrière, il a fondé la linguistique générative. Il s’est fait connaître du grand public, à la fois dans son pays et à l’étranger, par son parcours d’intellectuel engagé de sensibilité anarchiste. (Source : Blog Sur Noam Chomsky (en français) – http://www.noam-chomsky.fr/biographie/ )

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s