Dessine-moi une histoire !

Crayons de couleur alignés

L’image provient du site : Srotir47 –


On ne construit un monde imaginaire
qu’avec des matériaux pris dans le monde connu.
L’imagination, c’est de la mémoire passée à la moulinette et
reconstituée en puzzles différents.
Un être humain qui n’aurait uniquement été
élevé dans du rouge, derrière des vitres
rouges, ne pourrait jamais imaginer le bleu.
– Barjavel – Une rose au paradis


Si raconter un livre est une liaison amoureuse entre le lecteur et son livre, que serait-ce donc lorsque l’on vous demanderait de dessiner une histoire.

Vous le savez bien que le plaisir des mots en moi n’est pas simplement d’en faire l’usage, mais de les raviver, les rappeler, les dessiner, parfois j’en invente (enrichir son propre dictionnaire ne fut jamais une activité illégale), j’aime les mots pour des tonnes de raisons de la plus cartésienne à la plus coquine, j’aime les mots car ils sont alors que beaucoup de mes contemporains humains ne le sont pas!

Dessine-moi une histoire ne déroge pas à cette liaison amoureuse entre nos sens et notre entourage. L’avez-vous fait ? Quoi ? Mais, dessiner une histoire!

Vous prendrez des feuilles de papier, votre stylo ou crayon préféré celui qui est capable d’écrire de belles phrases et dessiner de belles courbes, vous vous installez dans votre préféré, là où vous vous sentez en sécurité, détendez-vous, laissez monter en vous les souvenirs d’enfance quand un visage familier vous racontait une histoire, si vous aimez ce que vous ressentez et bien, fermez les yeux, attendez le sourire émerger de vos souvenirs et dessinez, dessinez les yeux fermés, n’ayez crainte personne ne vous regarde laissez-vous aller, c’est votre moment privilégié vous écrivez votre vie, celle qui vous a procuré ce plaisir perdu dont on se souvient… Dessinez votre histoire, laissez danser les courbes folles de vos émotions, n’effacez rien au contraire passez et repassez sur les courbes d’une ligne jusqu’à ce qu’elle devienne douceur, je dirai à la limite de la décence et pourquoi pas, faites-vous le plus grand bien!

Nous ne dessinons plus assez, nous consommons trop nous avons délégué la magie de notre imagination à des moules qui pour faire changement rajoutent ou retranchent des couleurs et quelques cristaux de saveurs, mais si vous regardiez l’emballage ce sont les mêmes composantes, rien n’a changé!

Nous racontons trop d’histoires aux enfants, y compris les nôtres, mais combien est-ce que nous leur racontons comment dessiner la leur ? N’oubliez pas qu’une fois grandis ils n’auront jamais su comment se font les histoires, alors la leur, mais qui la fera naitre ?

Saviez-vous que les grands de ce monde, je veux dire ce qui nous ont fait rêver bien au-delà des limites des dimensions trop petites de notre monde ont surtout su nous faire voyager à travers les dessins de leurs histoires ? Et pourtant ils furent des gens de sciences, de logique et de rationnel, des mathématiciens, philosophes, théoriciens, inventeurs et tant d’autres, ils eurent tous la magie du dessin de leur histoire!

C’étaient les vacances de Noel 2014, lorsque mon petit-fils de 7 ans, qui venait passer ses vacances de fin d’année ici chez moi, avait dit à sa maman (ma fille) « Dis à grand papa que j’aimerai faire une activité avec lui! »

Je n’ai jamais autant passé de temps de ma vie, à chercher quelque chose pour lui, je pense avoir sillonné les mêmes rayons plus d’une fois, pour finalement trouver loin du regard normal d’un consommateur, tapie dans le coin d’une tablette (étagère) une boite de carton recyclé, couleur du carton d’emballage, une simple étiquette, « Écrits ta propre Bande dessinée! » Wow, moi je veux!

J’avais trouvé ce que j’aurais aimé que l’on m’offre alors que j’étais un gamin de 7 ans!

La suite ? Mon petit trésor m’a montré ce que tout enfant de notre monde d’aujourd’hui a hâte de connaitre : l’imaginaire qui nous fait des fois terriblement défaut!

J’aimerai vous saluer avec ces mots de Gibran K. Gibran, des mots qui me font
imager et colorer une partie de ma propre histoire :

Les fleurs du printemps sont les rêves de l’hiver racontés le matin à la table des anges!

Qu’attendez-vous pour prendre feuilles et crayon, votre histoire attend que vous la dessiniez!

À la prochaine,

Michel – 11 juin, 2015

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s