Les richesses enfouies !

00 richessesL’image provient du blogue : Freelance Folder


Il ne suffit pas de partager un patrimoine commun,
encore faut-il vivre dans le même monde!
Edwy Pienel – Secrets de jeunesse


Non je ne m’en vais pas en expédition dans un coin perdu de la planète pour trouver un trésor! Je parlerai surtout de ces richesses enfouies dans nos esprits, de savoir-faire que nous acquérons avec le temps (un chemin vers l’expertise). Ces richesses qui s’accumulent que nous pensons nous servirons pour : performer, nous démarquer, nous flatter, nous faire mériter… Il y a celles pour lesquelles on a payé des sous mais celles que l’on a glanées auprès de nos semblables… On en garde les plus « hot » au cas où…

Oui ! C’est bien ! Mais en attendant on fait quoi ? Surtout quand ce savoir pourrait servir au moment opportun, on se tait, on fait semblant de ne rien savoir. SI l’on prône des valeurs humaines qui veulent améliorer le mieux-être des personnes, n’est-il pas normal d’y contribuer ?

J’ai été confronté à ces situations, fort difficiles pour moi, où la personne qui savait se taisait et « attendait une opportunité » J’eus beaucoup de mal à « dealer » avec cela. Dans la plupart des cas c’était une réinvention de la roue, je déplorais auprès des gens une telle situation, mais n’avais en guise de réponse que des conseils de mieux protéger mon savoir!

Les réseaux sociaux (Sociaux est une expression qui parle de communautés de groupes de collectivités, non ou est-ce que je me trompe ?) auraient pu être l’espace idéal pour ces partages. Il existe tant de gens qui aimeraient tellement apprendre quelque chose de nouveau!

J’anime plusieurs réseaux du savoir sur plusieurs plateformes, la plupart pour l »éducation, mais aussi sur le savoir, la culture du savoir, de son transfert, je me fais souvent poser la question « Pourquoi est-ce que tu donnes tant, les gens vont prendre sans rien en retour ? » La voici la source du problème, de Mon problème : ce quelque chose en retour!

Pourquoi faut-il qu’il y ait toujours quelque chose en retour ? SI nous n’étions que des individus égocentrés, fermés sur nous-mêmes, isolés et hostiles à communiquer, je pourrais comprendre, en partie du moins.

Tant que ce savoir résidera en nos esprits en attendant une opportunité, je vous assure que celle-ci ne viendra jamais, puisque ce savoir tant caché sera devenu désuet dans une obsolescence totale le jour où cette opportunité se présentera!

Ne les enterrons pas ces richesse pour qu’un jour les archéologues des siècles à venir découvrent que nous avions de bien drôles de mœurs !

À la prochaine,

Michel – 17 juin, 2015

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s