La démocratie et son devenir !

00 La democratie


La démocratie et son devenir !

La première, et en quelque sorte la seule condition nécessaire pour arriver à centraliser la puissance publique dans une société démocratique, est d’aimer l’égalité ou de le faire croire. Ainsi, la science du despotisme, si compliquée jadis, se simplifie : elle se réduit, pour ainsi dire, à un principe unique
– Alexis de Tocqueville (Le despotisme démocratique)


 

Il semble que plus nous en avons besoin, plus son interprétation de la part des dirigeants qui en font la promotion diffère de ce que, nous les personnes, pensons que c’est.

Hier soir, je regardais un documentaire sur la chaine RDI (Radio Canada) ayant pour sujet les mouvements populistes en Europe (Je pourrais aussi penser que c’est un peu partout). Dans ce billet je n’ai point l’intention de partager avec vous mon opinion sur ces mouvements, je ne possède pas suffisamment de connaissances pour en débattre. Par contre ce qui m’a le plus interpelé était l’usage immodéré des principes de la démocratie alors qu’il était question de partis ou regroupement d’extrême droite ou d’extrême gauche.

Chaque mouvement a probablement ses propres raisons d’exister et de promouvoir ce en quoi il croit. Les personnes qui suivent ces courants ont, elles aussi, le droit d’adhérer à de tels courants. Par contre ce qui m’agace c’est l’usage des principes de la démocratie pour faire « le plein » d’adhérents.

Si l’on se réfère au terme étymologique démocratie est bien le fait que ce soit le peuple qui gouverne à travers une élection populaire où chaque citoyen exprime son adhésion ou pas sur un programme ou un plan proposé. Selon ma compréhension normale du terme, vivre dans une démocratie sous-entend vivre sans un état de droit où le pouvoir est traité selon les lois en vigueur au même titre que chaque citoyen. Ce que disait le reportage me semblait une parodie de la démocratie, une certaine manipulation.

Tout le monde parle aujourd’hui de démocratie, chaque gouvernement en définit non point le sens mais l’étendue de son application, on l’utilise pour restreindre ses effets une fois le pouvoir acquis, quoi de plus simple d’abroger lois, conventions et constitution quand un futur despote, élu démocratiquement va changer la donne non pas pour aboutir à ses desseins mais pour rester le plus longtemps au pouvoir…

C’est un constat qui n’est pas nouveau me diriez-vous, oui fort probablement. C’est la facilité des communications qui nous fait prendre conscience de l’ampleur de ce malaise planétaire.

Que dire alors de la nouvelle démocratie qui se pointe à nos horizons de ce 21ème siècle : la démocratie virtuelle ou digitale ?

Allons-nous hériter des nuances que lui donnent les gouvernants, eux qui n’ont connus qu’une démocratie fondée sur le pouvoir et son accaparement ? J’ose penser que la réalité digitale a ceci de bien qu’elle ouvre les frontières physiques et toutes ses contraintes. Le citoyen est celui du monde, un éternel voyageur virtuel qui a droit de cité partout où il lui est possible d’aller virtuellement. Ce qu’aucun pouvoir ne peut lui interdire (bien entendu à condition d’isoler son propre territoire du reste de la planète).

Voici ce dont l’enseignement devrait prendre en charge dans les écoles, les universités, voici ce que les familles devraient donner en guise d’éducation à leurs enfants à la maison..

Ce n’est pas un rêve que de penser que la réalité digitale offre aux personnes une chance inattendue : celle de faire valoir un principe de vie autrement différent que ces concepts qui parlent de démocratie sans y croire.

Nous apprendrions la responsabilité citoyenne, les obligations civiles mondiales et aurions nos droits les plus concrets qui soient. Nous pourrions voter librement sans la contrainte ou sans le désabusement des résultats du fameux 99% des votes en faveur de …

Le chemin est long cela va de soi, juste d’imaginer entre la Grèce antique et ses philosophes qui ont parlé de démocratie et notre monde d’aujourd’hui, bien des vies furent sacrifiées, bien des pseudo-démocrates ont émergé, le monde continue lui de tourner et de nous donner toujours une alternative pour faire la différence.

Il s’agit non seulement d’y croire mais fort probablement de faire sa part …

À la prochaine,

Michel – 15 juillet, 2015


L’image est tirée du site: ShutterStock

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s