Se réapproprier sa pensée critique !

00 Pensee_Critique


Par le nom de pensée je comprends tout ce qui est tellement en nous que nous l’apercevons immédiatement par nous-mêmes et en avons une connaissance intérieure ; ainsi toutes les opérations de la volonté, de l’entendement, de l’imagination et des sens sont des pensées
– Descartes


 

L’effet d’entrainement collectif, la rectitude obligée (politcally correct), le « ne pas sortir des rangs », le il faut suivre les procédures, le devoir d’atteindre les objectifs… mais dans tout cela le je pense, je ne comprends pas ou le je ne suis pas d’accord sont devenus une sorte d’interdits à peine tolérés, et encore.

Sommes-nous tombés sous l’effet d’une sorte de dogmatisme qui a pris le temps de s’instaurer au cours de ces 20 ou 25 dernières années. Je vous avoue ne pas être qualifié pour en parler avec liberté chiffres et courbes de tendance à l’appui. Ce que je vois et observe depuis quelques temps, est cette sorte de transformation du message officiel, politique, social et bien entendu celui de l’information (nouvelles, analyses et opinions) dans ce sens.

Il semblerait que la signification de certains mots et principes ait bien divergé depuis. Un sens qui se veut ouvert, pragmatique, apaisant en apparence mais assurément imprégné de ces nuances qui furent longtemps du domaine du langage diplomatique.

Si l’on demande à n’importe quelle personne dans la rue quant à la signification des mots démocratie et état de droit, je ne serai pas étonné de récolter autant de versions que de personnes. Si l’on s’aventure aux principes de mondialisation ou de globalisation, beaucoup pourraient confondre les deux, les plus aux courants vous dirons – avec nuances et prudence – des généralités qu’ils ne peuvent, hélas, prouver; les faits sur le terrain donnant l’impression d’une bien différente réalité que celles que les grands de ce monde ont bien voulu promouvoir.

Dans tout cela deux scénarios qui se complètent et une conséquence toujours la même : les mots sont dits pour nourrir les esprits du peuple, ce peuple qui fort occupé à joindre les deux bouts richement ou pauvrement se délecte progressivement de sa capacité de jugement, par capacité j’entends pouvoir comprendre, évaluer, et tirer des conclusions qui permettront de poser des questions en l’occurrence demander des comptes. Plus nous avançons dans la quiétude forcée du confort (illusoire) qui nous endette pour de longues années, notre liberté intellectuelle perd des points au profit du fameux slogan dans le confort de votre chez vous!

Que nous faudra-t-il pour que l’éveil se fasse ? J’ose espérer que nous n’en arriverons pas à prendre le maquis pour exprimer notre liberté, bien entendu liberté intellectuelle, celle de notre pensée!

À la prochaine,

Michel – 14 août, 2015


L’illustration de cet article provient du site : Évolution-101.Com

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s