Une aventure dont vous êtes le héros!

00 Donjons et dragons


J’ai toujours aimé les livres où le lecteur en est le héros. Donjons et dragons, les histoires de quête du Graal, les aventures fantastiques, etc. Ce qui m’aura toujours fasciné c’est le fait de pouvoir décider une tournure ou une action pour que l’épilogue de l’aventure change d’une lecture à l’autre, d’un lecteur à l’autre. Je me souviens d’avoir proposé à mes enfants ce genre de lecture (pas si certain que cela puisse les avoir amusés, mais bon!)

Cette histoire, je l’ai pensée un peu de la sorte, bien entendu sans aucune prétention de rivaliser avec les auteurs de ce type d’aventures. Par contre l’aventure dont je vous fais part est profondément réaliste, disons qu’il y a de fortes chances qu’elle ait lieu dans certains points de notre planète, une aventure qui n’a rien d’extraordinaire ou de fantastique, et pourtant! Mais chut, pas un mot de plus, la fin est laissée entre les mains des acteurs de celle-ci!

C’est l’histoire de deux grandes familles qui vivaient en paix sur une vaste étendue de terres. D’un côté, les éleveurs de chèvres et moutons, de l’autre les cultivateurs. Ils dépendaient tous les uns des autres, mais tous dépendaient de l’eau qui se trouvait en abondance sur leurs terres.

Les jours de sécheresse qui survinrent provoquèrent un manque d’eau qui ne laissât plus qu’un seul puits pour tout le monde. Les premières discordances survinrent quand un des deux clans voulut en avoir plus que l’autre, prétextant qu’il lui fallait plus que les autres pour continuer de produire plus de nourriture, l’autre clan bien entendu réclamait autant pour un prétexte fort similaire.

La discorde perdurait depuis un certain temps, les sages de ces deux clans voyant venir les dangers qui pourraient provoquer une issue fatale; et dans un désir d’éviter cet aboutissement, réunirent les responsables (les chefs) de deux clans et proposèrent des solutions le temps que la sécheresse passe.

Rien ne fit, chacun n’écoutant que ses propres intérêts, aucune entente ne fut possible…

C’est alors que l’irréparable survint, pour empêcher les éleveurs d’avoir de l’eau les agriculteurs jetaient sable et cailloux dans le puits, voulant leur rendre la pareille les éleveurs jetaient des bêtes mortes dans ce même puits s’assurant ainsi que le clan rival ne pourrait jamais boire une eau propre et potable…

Mais, minute ! L’eau ! Le puits ! Il n’y en a qu’un seul pour tous !

Depuis le temps que la chicane dure, l’eau est empoisonnée et le puits est rempli de déchets!

La suite de l’histoire ? Nul besoin de science infuse pour deviner la suite des évènements, à moins bien sur de revoir le scénario de l’histoire !

En souhaitant une fin d’aventure heureuse pour tout le monde!

À la prochaine

Michel – 28 août, 2015


L’illustration provient du site Ztele.com

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s