Lorsque l’enseignement complète ce que l’éducation est à la maison !

00 education parentale


« Vous dites : « C’est épuisant de s’occuper des enfants.» Vous avez raison. Vous ajoutez : « Parce que nous devons nous mettre à leur niveau. Nous baisser, nous pencher, nous courber, nous rapetisser. » Là, vous vous trompez. Ce n’est pas tant cela qui fatigue le plus, que le fait d’être obligé de nous élever jusqu’à la hauteur de leurs sentiments. De nous élever, nous étirer, nous mettre sur la pointe des pieds, nous tendre. Pour ne pas les blesser. »
– Janusz Korczak


 

Ce que le titre dit plusieurs d’entre vous le savent déjà et cela est tant mieux. Ce que nous ne savons pas ou oublions souvent c’est que cette dynamique est en mouvement continuel qui, une fois démarré, ne s’arrêtera plus jamais.

On attribue souvent le terme éducation à celui de l’éducation, notez que cela est vrai, sauf que l’école, les enseignants et le modèle d’enseignement ne remplacerons jamais ce qui se passe au cours des 5 premières années de la vie d’une personne.

Si les parents ou les personnes qui prennent soin des jeunes enfants ont un mérite souvent pris pour acquis c’est bien celui des premiers mots, de l’apprentissage à la connaissance et au savoir. Que de parents sont émerveillés quand leur petit trésor fait ses premiers pas, balbutie ses premières syllabes ou énumère sur le bout de ses doigts les nombres.

La socialisation première se fait bien avant l’école, les parents et responsables d’enfants ayant la responsabilité de transmettre les rudiments essentiels pour qu’une fois à l’école, ces derniers puissent continuer. Bien entendu ceci étant dans la plupart des situations, je conviens que les cas particuliers, nombreux, nécessitent d’autres approches; tout comme l’absence de telles réalités peuvent influencer grandement ces acquisitions actuelles et futures.

L’aide des parents pour les devoirs et la participation aux activités parascolaires ne sont que la pointe de l’iceberg de ce savoir qui que nous le voulions ou pas est cet intangible relationnel du comportement parental envers ces jeunes personnes.

Cela me faisait et continue de me faire sourire d’entendre ces expressions « Cet enfant a de bonnes manières » ou « cette personne a de l’éducation ». Oui cela est vrai, et loin de moi de minimiser le rôle d’une personne adulte qui a la charge d’un ou plusieurs enfants, il va de soi aussi que l’enfant exprimera presque religieusement ce qu’il apprendra tant du comportement des adultes que de leur attitude face aux situations qui sortent du cadres des « pures affaires de famille ».

Si l’on est choqué d’un certain franc-parler d’un enfant envers un adulte, une personne âgée ou un enseignant, punir cet enfant – si justifiée soit-elle cette punition, n’adressera jamais la vraie source du problème. C’est bien vers la maison que les regards devraient se porter…

Un futur citoyen c’est au fond un tout, un tout de choses apprises, justes et honnêtes. Si l’enfant se permet de jeter un déchet par terre dans la rue, c’est qu’il a probablement vu un adulte le faire sans que cela ne suscite une action de corriger ce geste. De là il prendra pour acquis que « c’est correct de jeter par terre » etc.

Oui le développement de la personnalité d’une jeune personne se fait avec maints efforts mais aussi avec les habiletés dont chacun de nous se trouve nantis. Il n’en demeure pas moins que l’identification au modèle paternel ou maternel influence énormément ce que le futur adulte serait.

Si l’on juge qu’enfant est « impoli » ou « mal élevé » je pense qu’il faudrait regarder aussi du côté des personnes responsables de ce dernier.

L’honnêteté citoyenne ne s’acquière pas aisément si on en ignore l’importance et ses conséquences sur la vie de la collectivité dans laquelle on vit.

Si l’on se plaint d’un politicien ou d’un leader en général, l’on peut deviner que l’étalonnage des principes selon lesquels cette personne se comporte aura été influencé par ses modèles de ses premières années de vie.

J’ai vécu une anecdote, qui fut une leçon marquante pour moi, fut les propos que ma fille ainée disait à haute voix quand elle mimait de conduire une auto.

Elle devait avoir peut-être deux ans, j’avais garé l’auto devant une pharmacie afin d’acheter des couches, ma fille était restée dans l’auto avec sa maman. De retour avec mes achats, je retrouvais ma conjointe le fou rire mais le regard clairement désapprobateur envers moi. Ma petite princesse avait trop bien mimé son papa quand il conduisait et s’emportait envers les autres conducteurs (trop lents, trop rapides, trop gênants) et que je les traitais de tous les noms (oui, je les disais ces gros mots). On dira sans trop se tromper que la vérité sort de la bouche des enfants, ceci n’est que trop vrai. La leçon avait porté ses fruits et pas à peu près!

Changer les choses équivaudrait à un retour dans le temps, ce qui est impossible, mais les admettre sans toujours faire porter la responsabilité aux autres est en soi un acte d’honnêteté qui n’est pas coutumière. Avoir le courage d’avouer avec sincérité est chose rare de nos jours, et pourtant si l’on savait combien cette attitude pouvait permettre à ceux à qui l’on fait porter un jugement donné, de se reprendre et de comprendre qu’un adulte n’est pas toujours dans le vrai, que papa ou maman peuvent se tromper et faire des erreurs, ce qui pourrait avoir une incidence des plus bénéfique au lieu de continuer une fuite en avant face aux responsabilités individuelles.

Depuis l’incident en voiture, je me suis toujours préoccupé de mon langage en conduisant, surtout quand les enfants s’y trouvaient 🙂 Mais j’avoue que des fois c’était dur, profondément dur !
À la prochaine,

Michel – 14 septembre, 2015

L’illustration provient du site
Première – Le documentaire Mémoires d’un enfant

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s