Les dépendances chroniques de notre système d’enseignement !

Photo: Steve Mc Curry (c)


L’éducation dans le vrai sens de ce mot consiste à comprendre l’enfant tel qu’il est, sans lui imposer l’image de ce que nous pensons qu’il devrait être.
(De l’Éducation, Jiddu Krishnamurti 1895-1986)


Ce billet est une libre pensée suite à certaines observations et comparaisons personnelles. Je ne me fonde sur aucune recherche scientifique, pour clarifier mes prétentions, je m’aventure sur la question plus par déductions des dites observations.

Il me semble que la santé réelle d’un système d’enseignement va de pair avec la santé politique d’une nation, Là où les choses ne vont pas très bien, l’on assiste à une polarisation extrême du modèle scolaire et universitaire, qui ne va pas nécessairement dans la bonne direction : celle de permettre aux générations de la relève de prendre en charge la vie active de la dite nation de manière adéquate et adaptée aux exigences de son temps!

Des pays appauvris par des dépenses autres que miser sur les futures générations provoquent cet effet pervers de laisser la privatisation de l’écolage aux institutions dont le profit fait partie intégrante du paradigme éducationnel. D’autre part, les pays qui ont institutionnalisé l’enseignement universel ont probablement sombré dans une démence incontrôlable des dépenses et des gaspillages en voulant enchâsser le système dans une réalité labyrinthique couche après couche les administrations tourbillonnent chacune dans un amas de processus et directives plus administratives qu’éducatives, à l’image du monde économique : quand on sait ce que le cultivateur de café encaisse pour chaque kilogramme et le prix d’une tasse de ce breuvage, nul besoin de comprendre les failles de notre modèle d’enseignement gratuit! Que dire des organisations mondiales qui se gargarisent de chiffres prétendant que l’analphabétisme est en régression, oui peut-être, mais l’on sait ce que l’on peut faire dire aux chiffres… et ce que l’on ne dit pas (les statistiques) c’est que des milliers d’enfants disparaissent de ces données car souvent placés sur le marché du travail pour ne pas dire sur le marché de l’esclavage consenti!


Photo: Steve Mc Curry (c)


Si le modèle d’enseignement s’est inspiré du modèle industriel du 18ème siècle il n’en n’a pas bougé tellement alors que nous sommes en train de saluer la fin de l’ère des services, notre éducation peine de misère avec sa multitude de tours d’ivoire qui ne déroge pas d’un iota sur les convenances instaurées depuis. L’éducation échoue tant de la part des parents que celle de l’institution :

  • Les parents ayant perdu la conscience que « tout se joue avant 5 ans » cet âge qui met l’enfant dans un lieu nouveau qui s’appelle l’école. Mais avant, il aura appris à dire ses premiers mots, compter sur ses dix doigts, appris à reconnaitre formes et couleurs, notions du partage et de l’accumulation (les fondements essentiels de l’arithmétique), fait ses premiers barbouillages, appris les comptines qu’il aime, et essayé une première socialisation humaine (si, si avant l’école!)
  • Les institutions qui dès l’arrivée de l’enfant en classe, le classifie, le catégorise et l’interpelle comme un « sujet » (si ce n’est pas un matricule dans certains cas). L’institution le prépare à être un employé docile et modèle ou un ouvrier rôdé aux quarts de travail… On lui apprend à apprendre à être un élève en classe mais on lui offre si peu en curiosité, découverte et émerveillement (je vois certains visages me disant que je rêve!)

On tolère les modèles dits autres tels les écoles Montessori, les classes inversées, les classes à distance, les classes à la maison, question de faire bonne figure, mais on leur impose les conditions du modèle institutionnalisé, peut-on comprendre quelque chose ? Pas vraiment.

Imaginons la situation suivante :

Plusieurs enfants vont chez le médecin se plaignant chacun d’un bobo différent, le médecin donne à tous les enfants du sirop pour la toux. Résultat ! Un seul enfant sera guéri et les autres continueront de souffrir d’une carence de soin adéquat! Il en va de même pour notre enseignement!

Je ne crois pas qu’il nous faudrait des études supérieures et des recherches étalées sur des décennies pour comprendre les enjeux et les solutions aux problèmes de notre modèle d’enseignement. Si ce dernier s’achemine vers une médication saine, nous serions sur la voie d’un meilleur futur non seulement de l’éducation mais de la santé sociopolitique de nos pays et de nos semblables !

Tant que les gouvernements considèreront l’enseignement comme un centre coût qu’il faut réglementer, l’enseignement n’en sera qu’à la mesure de sa générosité ou de son austérité. L’enseignement est une entité à part qui prime sur le reste quoique l’on dise de la santé et des services essentiels aux citoyens. Si ce dernier est affaibli, nous ne devrions pas nous plaindre des réalités qu’une carence chronique d’un enseignement déficient pourrait engendrer : une génération de décrocheurs ou au mieux une génération qui n’apprend plus !

L’émancipation de notre pensée est primordiale, lorsqu’il est question de faire les choses bien ou de bien les faire, nous prenons conscience du choix, souvent difficile, qu’il nous faut faire :

Choisir entre la liberté ou l’égalité, l’extrême de l’une exclurai la stabilité de l’autre et pourtant les deux nous sont si chères…!

À la prochaine!

Michel – 2 octobre, 2015


Les photos illustrant cet article sont de Steve Mc Curry ©

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

2 réflexions sur « Les dépendances chroniques de notre système d’enseignement ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s