Une question de comportement !

000 MTL5


Le comportement d’un animal
peut être à la fois intime et publique,
l’être humain en est incapable.
___
Sigrid Combüchen[i]
(Byron à la folie – 1988)


Quelle est dure parfois l’heure de vérité qui dévoile la vraie nature des personnes. Il en est de même lorsque des évènements trop graves comme les derniers attentats de Beyrouth et Paris, sans oublier les « tant d’autres » qui parsèment notre quotidien dont on parle si peu ou presque pas, mais là n’est point la question. La vraie question est qu’il y a des morts chaque jour, des morts non pas de causes naturelles, mais des victimes d’actes de violence. Des actes au nom de la cupidité qui prend des visages multiples, religions, sécurité, protection, et j’en passe!

Chaque partie prenante est prompte pour justifier une action alors que l’autre partie l’est autant pour justifier d’autres actions en riposte ou réaction. Avons-nous résolu le problème ? Je n’aimerai pas chercher la réponse, cette dernière me semble traumatisante !

L’état de choc, la tristesse, la douleur étant des expressions si humaines que cela ne fait aucun doute quant à la sincérité des personnes qui expriment leurs sentiments et leurs sympathies aux victimes et proches des victimes.

Les réseaux sociaux sont devenus l’antichambre de ces rencontres humaines où se croisent des nations entières, une population universelle et par le fait même des cultures différentes. Mais il ne faudrait pas oublier que ces différences si diluées soient-elles sur l’espace digital, n’est qu’une mince pellicule qui cache nos vraies natures. Aussitôt la couche de civilités dépassées il suffit d’une infime et minuscule flammèche pour voir surgir les vraies natures parfois troublantes des personnes.

Les divergences d’opinions, qui seraient fort forts intéressantes sont transformées, hélas, en guerres de mots, qui deviennent très rapidement tels des pugilats virtuels à qui frappe le plus fort et le plus rapidement pour mettre KO l’adversaire. En une seule phrase je viens d’énoncer plusieurs mots négatifs et violents. Nous oublions notre citoyenneté digitale (virtuelle si vous voulez) pour retomber dans les « J’ai raison jusqu’à ce que tu te taises ! »

S’il y a une place réelle qui permette aux personnes de se traiter d’égal à égal ce serait bien les réseaux sociaux. Je pourrais me tromper for probablement, mais par contre dites-moi où dans le monde dit réal une vraie entente aura pu voir le jour concrètement ? Les ententes sont reniées ou bafouées aussitôt signées, on parle d’une armée d’avocat pour débattre des litiges possibles (hein le terme exact je pense serait « les affaires de contentieux »).

SI les gens prennent la peine de se dire bonjour simplement, de se souhaiter les anniversaires ou de compatir avec celles et ceux qui vivent des épreuves c’est bien plus facile de nos jours sur le virtuel. Juste par curiosité quelles seraient les chances que vous puissiez témoigner autant de compassions et de soutiens aux personnes se trouvant à des milliers de kilomètres de chez vous ? Oui il y en aurait, mais nous sommes d’accord qu’elles seraient moins nombreuses.

Je reste persuadé que malgré tout ce que l’on dit au sujet du monde digital, particulièrement des réseaux sociaux il y a de bonnes choses quand même.

Les réseaux sociaux drainent aussi un aspect moins éloquent en ce qui concerne le comportement des personnes. Je noterai afin de clarifier mon point de vue personnel que ce ne sont pas les médias et réseaux sociaux qui comportent ce négatif dont beaucoup se plaignent. Si négatif il y a, c’est bien à cause de certains usages dont font certaines personnes. Le comportement de ces personnes bien entendu.

Si dans le quotidien de notre existence nous nous retenons de dire à quelqu’un qu’il ou qu’elle nous tape sur les nerfs, nos comportements sociaux et humains semblent adopter une expression qui ne fait pas tellement honneur à notre condition humaine.

La facilité qu’ont certaines personnes de se permettre au nom de la liberté d’expression (j’aimerai dire la confusion d’expression) de critiquer, juger, voire des fois s’en aller dans les insultes et les médisances à peine voilés et tellement gratuites. Il n’est pas question d’adopter de bonnes manières comme nous les inculquaient nos parents alors que nous étions petits, mais phénomène bien plus grave, l’on se croit tout permis,. Je lis souvent ce type de réactions faces à des situations importantes, touchant surtout certaines inconnues dont nous n’avons pas tous les détails. L’être humain réagit souvent au lieu d’agir, lors d’un drame humain qui risque de le toucher éveille en lui cette autodéfense instinctive où toute raison de la compréhension et de la réflexion font place à cette instinctivité qui nous rapproche trop rapidement du monde des animaux.

Je m’imaginais en ces temps présents être un visiteur venu d’un autre monde, ayant étudié tout ou presque sur les humains à travers les livres, les musées et les réalisations, ayant appris les langues humaines et m’étant préparé à les rencontrer. Quelle serait ma désillusion face à cette disparité entre ce que j’aurai lu et le comportement des personnes. J’imagine que ma visite sur Terre aura été de trop courte durée.

Si c’est facile de se cacher derrière un écran, nous restons toujours devant une vérité immuable et indéniable, celle de nous regarder dans le reflet de notre écran une fois éteint, ce reflet qui ne trompe personne, même pas nous!

À la prochaine

© Michel – 2015


[i] Sigrid Combüchen, née le 16 janvier 1940 à Solingen en Allemagne, est une écrivaine et journaliste suédoise

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s