Être sa propre histoire !

00 etre son histoire


« Jasper Gwyn m’a enseigné que nous ne sommes pas des personnages, mais des histoires, dit Rebecca. Chacun de nous s’arrête à l’idée qu’il est un personnage engagé dans Dieu sait quelle aventure, même très simple, or nous devrions savoir que nous sommes toute l’histoire et pas seulement ce personnage. Nous sommes la forêt dans laquelle il chemine, le voyou qui le malmène, le désordre qu’il y a autour, les gens qui passent, la couleur des choses, les bruits »
Alessandro Baricco –
Mr Gwyn (Folio – p.211)

Si l’auteur n’avait pas eu cette inspiration des mots, je crois que j’aurai écrit le plus naturellement du monde ces phrases. À bien y penser il y a une logique qui me semble des plus limpides, notre quotidien est surtout fait de ces petites choses, nécessaires, qui prennent pas mal de notre temps : se déplacer, travailler, manger, et tant d’autres activités qui nous occupent et parfois nous préoccupent aussi.

Être occupé avec ces détails de notre quotidien est chose tout à fait naturelle et normale, cela fait partie de nos réalités quotidiennes. Savoir se dégager de temps à autre de ce sentier, qui des fois nous semble tracé dans une routine tellement bien organisée, est un geste qu’il nous coûte de faire facilement. Ce geste de regarder le cours de notre existence avec les yeux de ce voyageur qui prendrait l’avion, s’élèverait à quelques centaines de mètres et regarderait la trame de sa propre existence… Ce serait – du moins pour moi – une activité fort amusante et bien entendu intéressante.

Prendre conscience de ce « tout » dont nous faisons partie! Voici ce qui nous serait bénéfique. Pourquoi ? Pour nous rendre compte que notre vie est bien plus que trimer durant 35 ans en attendant une pension de retraite en espérant profiter de la vie! Des fois celle-ci nous réserve certaines taquineries dont nous nous passerions bien volontiers, comme par exemple prendre un café sur la véranda les matins de la belle saison, mais ne pas le faire parce que notre santé ne nous permet plus de prendre un café, voilà!

Nous sommes en définitive notre propre histoire et non un simple fragment de celle-ci. J’aime beaucoup cette expression, je la trouve humaine et réelle.

Prendre ce recul et survoler la trame de notre vie, non pour défier les lois de la gravité, mais apprécier cette toile que nous créons et peignons de chacune des couleurs dont est sertie notre palette.

Qu’importent les moments qu’ils soient heureux ou pas, il s’agit de notre histoire, une histoire dont nous sommes l’auteur, l’acteur et l’audience finalement.

Que de fois l’expression « refaire sa vie » me fait sourire, ces personnes qui au détour de leur existence changent de lieux, de personnes, de boulot, me disent avec un geste systématique, « et puis je compte refaire ma vie ! » Oui d’accord, mais au fond tu la continues ta vie, tu continues de l’écrire cette histoire qui est tienne. Une histoire que personne ne pourra te prendre ou changer sans ton consentement qu’il soit volontaire ou pas.

Jasper Gwyn, le personnage principal de ce chef d’œuvre de Baricco, aurait pu s’appeler Michel Boustani cela serait pareil, j’aurai été l’artisan de ma propre histoire. Et lorsqu’il change de métier pour celui de « copiste » il entend « écrire des portraits » à l’instar[i] du peintre qui normalement les peint sur une toile de sa palette de couleurs.

Prendre conscience de notre histoire est, pour moi du moins, le plus beau geste conscient qu’il nous soit donné de faire. Un individu pourra prendre pleinement les choses en main, un groupe ou une nation sa propre identité grâce aux histoires de chacun des membres de ces collectivités.

Il est inutile de nous arrêter aux incidents et les murmurer toute une vie durant, les réalités nous entourent, nous touchent en provoquant ces émotions si propres à nous. Laissons-les nous surprendre, nous sommes trop rythmés, trop programmés, nous oublions que les « choses de la vie » sont des moments qui agrémentent notre histoire personnelle, au fond c’est la saveur de ce qui nous rend si particuliers.

L’histoire que nous cumulons depuis l’histoire des temps sur notre humanité fut, reste et sera ce bouquet fleuri des histoires faites par chacune des personnes que nous sommes.

À la prochaine.

© Michel J. B. – 2015


[i] À l’instar de : À la manière de …

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s