Les critiques littéraires.

00Books1


On me jugera sur ce que j’aurai écrit,
et non sur ce que j’aurai lu.
Cette lapalissade, je la perds trop souvent de vue.
Je m’attribue quelque mérite
après chaque bouquin que j’ai dévoré.
Cioran (Cahiers)


Je dédie cet article aux auteurs femmes et hommes qu’il m’a été permis de rencontrer en personne ou via les réseaux sociaux et les communications du monde digital. À vous toutes et tous, je vous exprime ma profonde gratitude et l’expression de mon estime la plus sincère.
Ce fut un vrai plaisir de vous lire suite à ces rencontres, ce lien qui s’est tissé entre vous et moi est une vraie relation humaine empreinte d’amour, de respect et de plaisir que je mettrai longtemps à savourer.

J’ai toujours pensé que le travail des critiques littéraires était une activité fascinante. Je m’imaginais combien ces personnes devaient aimer la lecture, combien elles devaient ressentir ces émotions véhiculées à travers les mots d’auteurs, pour moi faire la critique d’un livre était aussi une tâche importante, essentielle qui permettrait aux lecteurs de mieux comprendre la nature d’un livre, son contexte, etc.
J’ai rapidement déchanté, j’ai hâtivement changé mon regard envers ces critiques littéraires, j’abordais la lecture d’une citrique avec prudence et une certaine dose de scepticisme. Comment ces personnes pouvaient se permettre la liberté de démolir littéralement un roman, de traiter un ouvrage à la limite du permis et de la politesse, le travail de ces soi-disant spécialistes me semblait plus une parodie qu’un regard objectif quant à la qualité d’un livre. Certains auteurs devenaient la bête noire de certains critiques littéraires !
Ces personnes qui se donnent le droit d’émettre une opinion publiquement, s’arrogent aussi le droit, de dire qu’un livre est bon ou mauvais, ceci c’est sans compter leur humeur du moment, avant ou après un repas, avec ou sans café, bref nous nageons dans un subjectivisme continu !
Pour certains l’évaluation se fera selon les pronostics de succès, c’est alors que le livre fera un « carton » ou un « flop « la critique du livre est, hélas, reflétée selon cet autre critère subjectif !
Ces critiques prendront le passage d’un chapitre et le dépèceront telle une bête qui, une fois abattue, passera par différentes transformations pour aboutir dans nos plats!
Vous imaginez-vous si l’on faisait la même chose pour le bœuf, le veau ou toute autre denrée alimentaire… nous vivrions selon les humeurs des critiques en viandes bovines ou en produits de pêches!
Se donner le rôle de critique littéraire est avant tout un privilège que l’on reçoit, c’un geste d’humilité, une attitude de respect et de gratitude. Chaque auteur quel ou quelle qu’ils soient ont mis leur vie, leurs pensées et souvent leurs rêves à faire naitre une œuvre que je qualifierai de personnelle pour la livrer aux lecteurs. Ces auteurs, au fond, ont concédé au public ce rôle parfois si proche d’une sorte de voyeurisme sans limites et ni décence parfois. Mais ces écrivains savent, que finalement le but n’est autre que d’alimenter l’imagination du lecteur à travers des pages de mots créées pour eux.
Je dirai toujours qu’il n’existe pas un bon ou un mauvais livre, il y a des livres que nous aimons plus et d’autres que nous aimons moins. Attribuer une qualité au contenu d’un livre est une chose juste et naturelle, tant que celle-ci reste dans le contexte de l’appréciation personnelle sans souhait d’influencer le public.
Ce serait trop triste que du monde attende l’opinion des critiques littéraires pour acquérir un livre ou pas. Elle serait où leur appréciation personnelle ?
Si les critiques de livres comprenaient leur vrai rôle, il leur faudrait admettre que leur geste se doit être un art, un acte d’amour et rien d’autre. À défaut de cela, mieux vaudrait qu’ils se taisent et apprennent la lecture des émotions du cœur, des richesses de la raison, par la suite on verra bien !
À la prochaine
Michel J.B. – © 2015
Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s