Les traditions de Noel !

00XMAS3


L’enfance c’est de croire qu’avec le sapin de Noël et
trois flocons de neige toute la terre est changée.
André Laurendeau


 

Je ne vais pas vous entretenir sur la nécessité de penser aux pauvres, de donner des sous pour les paniers de noël, les guignolées, les collectes de fonds, les programmes à la télé, oui nous sommes tous sollicités de faire un peu notre part pour que d’autres puissent avoir un repas chaud en cette occasion.

Je vous parlerai par contre d’une tradition, qui n’a pas nécessairement une consonance religieuse quelconque, mais qui a mes yeux est toute une religion : celle de nos semblables!

Nous étions attablés un 25 décembre pour déjeuner (dîner chez moi) chez l’oncle de ma mère. Je remarquais qu’il y avait un couvert de plus et me demandais qui manquait, j’ai trouvé étrange que l’on commence de manger alors que de toute évidence il manquait quelqu’un. Voyant mon regard, oncle Spiro (oncle de ma mère), me dit de son sourire taquin : « Alors Michel, sais-tu qui doit venir ? » J’avoue que je n’avais aucune idée et que de répondre n’importe quoi me ferais passer pour un ignorant surtout que les autres personnes semblaient savoir mais attendaient ma réponse.

C’est par la suite que l’on m’expliquait que c’était la place de l’inconnu qui serait le bienvenu pour partager le repas. Ma tante Anna me disait qu’elle avait prévu une portion pour cette personne, et que si personne ne se manifesterait, ils iraient porter ce repas à quelqu’un qu’ils savaient dans le besoin !

Cette découverte m’aura marqué pour la vie. Nous n’avons plus besoin de dire Joyeux Noel ou Joyeux temps des fêtes, si ce n’est qu’une simple tournure de mots pour ne pas déranger les personnes qui ne fêtent pas Noel, nous faisons par contre, tous sans exception les achats de cadeaux et nous nous réunissons tous pour ce repas alors pourquoi ne pas faire tomber ces barrières ridicules de la fausse prudence verbale et prévoyons une place à cet inconnu qui pourrait se joindre à notre table en pareille occasion ?

Le temps des fêtes est un évènement purement humain qui se passe de toute considération autre que le partage aussi modeste soit-il avec une autre personne. Il y aurait toujours un voisin que l’on connait, une famille, ou un centre communautaire pour personnes dans le besoin qui seraient heureux d’avoir une portion de dinde et une tranche de bûche de noël. Vous ne trouvez pas ?

Le temps des fêtes c’est un peu cela. L’esprit de Noel ! Je suis certain que le petit Jésus dont on commémore la naissance dans ce monde serait bien plus content que les dévotions obligées que l’on se croit d’observer.

Bon repas d’un 25 décembre autrement vécu !

À la prochaine

© Michel J.B. – 2015

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s