Le garçon du Turkana .

00 Enfant du Turkana Le garçon[i]  du Turkana[ii].


 

Hier soir j’ai suivi la seconde partie d’un reportage intitulé « Aux origines de l’humanité » sur Ici.Exploratv.ca (Chaine thématique de Radio Canada).

Il était question de l’histoire d’un enfant dont on avait trouvé le squelette qui ressemble au nôtre, l’équipe de scientifiques l’avait nommé « le garçon du Turkana ». Un détail c’est que son squelette avait survécu un peu plus de 3 millions d’années !

Vous me direz, « d’accord, rien de si extraordinaire pour que tu écrives un article cher Michel ! » Permettez-moi de vous détromper.

Ce garçon (adolescent) n’aura jamais paru dans un livre d’histoire, dans les archives nationales ou mondiales, on ne se doutait même pas de son existence. Et pourtant il aura apporté à notre histoire bien plus de connaissances sur nos origines que plusieurs grands de ce monde réunis.

Il n’a pas conquis des territoires, n’a pas fait la guerre, n’a pas drainé certains continents de leurs ressources pour la gloire d’un empire. Je ne crois pas qu’il fut capitaliste, communiste, il aura eu surtout le soucis premier d’assurer sa survie dans un milieu qui lui était hostile. Le besoin de se nourrir et de se protéger des intempéries.

Il aura surement dû éprouver la maladie, les douleurs dont il ne comprenait ni l’origine ni la cause. Il serait peu probable qu’il ait eu des soins appropriés pour remédier à sa maladie (il était question d’une ou plusieurs dents avariés, on sait bien combien est insupportable une rage de dent quelle que soit l’époque vécue).

Apprendre l’histoire du genre humain est bien plus qu’une simple nécessité bien plus qu’une matière à couvrir en classe. Apprendre l’histoire est synonyme de savoir, de culturation dans le temps présent et de projection dans le futur.

Perpétuer l’histoire est le propre d’une société qui est en droit de demander aux historiens de travailler de concert avec les anthropologues, les archéologues, les scientifiques en général afin de témoigner dans la rigueur de ce savoir de notre vraie histoire humaine.

Notre problème avec l’histoire c’est de l’avoir trop longtemps abandonnée aux interprétations des historiens, plutôt à leurs bailleurs de fonds, non qu’ils aient failli dans leurs tâches, mais d’une manière subtile, nous  les avons rendus vulnérables et influençables par leurs employeurs qui pouvaient sans crier gare exiger certains « ajustements » que l’on connaît : héros pour un groupe et renégat pour l’autre, George Orwell ne l’aura jamais si bien décrit dans 1984 : écrire l’histoire, l’écrire au fur et è mesure que cela convient. Vivons-nous, sur un fond d’histoire, arrangé ? J’ose croire le contraire !

L’histoire de notre humanité est une science exacte, ne pas confondre avec les histoires de l’histoire, ces dernières seraient plutôt ces contes et légendes qui nous sont transmis parfois comme faits.

L’histoire du genre humain est bien trop courte si l’on la compare avec celle de notre planète. Nous nous efforçons par tous les moyens pour laisser des témoins qui attesteront qui nous avons été et ce que nous avons laissé.  Ce serait tellement triste de laisser aux générations du futur des semi-vérités dans nos livres d’histoire.

À la prochaine

Michel © 2016


[i] Certains le nomment l’adolescent du Turkana

[ii] Le garçon (adolescent) du Turkana : Un fossile presque complet

 C’est en 1984 que fut découvert près de lac Turkana (Kenya) le squelette le plus complet de l’espèce h. ergaster. L’adolescent du Turkana (KNM-WT 150000) mesurait 1.75m et nous est parvenu dans un état de conservation maximum à l’exception des mains et des pieds. (Sources : Site Web : Hominidés)

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s