Le pouvoir des mots.

00ecrire3


Les hommes le plus souvent se querellent pour des mots.
C’est pour des mots qu’ils tuent et
se font tuer le plus volontiers.
Anatole France


 

Il y a ces mots qui nous font sourire, d’autres qui nous chagrinent, certains nous fâchent, alors qu’il y ceux qui nous font rêver. mais depuis toujours il y a aussi les mots qui tuent.

Chaque fois qu’un évènement douloureux survient, surtout quand il cause de nombreuses victimes innocentes, il semble que certaines personnes usent comme « thérapie personnelle » les mots de la violence gratuite, une violence verbale des plus impensable. On dirait qu’ils se muent en virtuose du négativisme absolu et débitent leur venin à tout vent.

Dire que c’est de la haine, de la violence, de la  xénophobie, du racisme ou de l’amalgame gratuit, serait trop gentil de ma part. Les personnes qui essaient d’apporter réconfort et compassion, font figure d’une goutte d’eau propre dans ce bouillon toxique.

Si ce n’était qu’un simple défouloir l’on pourrait comprendre et se dire que c’est un mal nécessaire. Le plus désolant c’est que certains pensent et font l’impensable pour entrainer à leur suite d’autres personnes, qui sans réfléchir, tombent dans le piège de l’émotivité verbale sans même prendre connaissance du vrai problème.

On popularise une idée reçue, on abuse de sophismes, l’usage de la négation d’exclusion devient monnaie courante. Les orateurs du genre, s’étalent en des prouesses verbales sans pareil. Et dire que ces personnes ont une tribune des plus populaires, celles des réseaux sociaux.

Si les médias et les agences d’informations ont popularisé l’accès à l’information, elles pensaient traiter avec la raison humaine, qui prend le temps de comprendre, de réfléchir et de s’exprimer.

Nous sommes loin du défouloir thérapeutique, et sombrons dans une fresque diabolique qui parle d’apocalypse.

La liberté d’expression, voici l’excuse, celle de s’en vêtir pour « justifier » son attitude. Ces comportements ne sauraient être comparés à quiconque de vivant sur notre planète, le règne animal en serait insulté injustement.

Manipuler l’opinion publique est facile de nos jours, il suffit d’avoir un minimum de visibilité virtuelle pour user de mots qui attirent les suiveurs, les fameux « sans aucune opinion » qui vont hocher de la tête et se dire « ma foi c’est vrai je n’y avais pas pensé ». Les voilà qui suivent et mettent des commentaires sans réellement comprendre le vrai problème.

Lorsque la culture humaine est oubliée en moins de temps que pour la construire, nous régressons lamentablement vers un passé lointain que l’on croyait oublié.

Je lisais les propos irrespectueux d’un internaute envers une personnalité publique, cette personne s’exprimait sans cohérence, sans vocabulaire (celui des insultes assurément), mais dans la foulée de son commentaire se contredisait encore plus lamentablement… Penseriez-vous qu’on pouvait raisonnes cette personne ? Je me suis demandé si son enfant lisait les propos de son père ou de sa mère, quel exemple aurait-il eu ?

Si le monde se plaint de la violence, il en témoigne autant dans ses propres réactions. On stigmatise le terrorisme à juste raison, mais est-ce que nous le controns réellement ?

J’ai bien peur que nous ne faisons que le jeu des intentions non dites dans de telles situations, le phénomène d’entrainement des foules (pas toutes heureusement).

Sommes-nous maitres de nos mots, vous dites ? J’ai bien peur que ce ne soient les mots qui dominent nos émotions et les réactions de celles-ci.

À la prochaine !

Michel ©

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

1 réflexion sur « Le pouvoir des mots. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s