Article trop long ? Vraiment !

00 Le temps


Que de temps perdu
à gagner du temps
Paul Morand


 

Le site « Slate (fr) » paru le 5 juin 2012, parlait d’une étude fort intéressante sur le temps moyen de lecture par minute.

Un adulte moyen lit 300 mots par minute, mais rassurez-vous, les lecteurs moins rapides vous n’êtes pas défavorisés, c’est une question de quelques secondes de plus ou de moins. Les chiffres ci-dessous  vous donnent une idée approximative sur la question :

–          Élèves du primaire : 150 mots par minute
–          Élèves du secondaire : 250 mots par minute
–          Un étudiant à l’université moyen: 450 mots par minute
–          Un cadre moyen: 575 mots par minute
–          Un professeur d’université moyen: 675 mots par minute
–          Les lecteurs rapides: 1.500 mots par minute
–          Le champion du monde de lecture: 4.700 mots par minute
–          L’adulte moyen: 300 mots par minute

Si l’on fait un petit calcul sur une feuille de papier; il faudrait, pour qu’un lecteur moyen lise un article d’environ 800 mots, pas plus de 2 minutes et demies.

Si l’on transpose ce texte à l’écran, le temps serait plus court compte tenu de la luminosité et de la taille des caractères de son ordinateur ou sa tablette.

Par contre si l’on veut lire « Guerre et Paix » de Léon Tolstoï sur l’écran de son téléphone intelligent, on s’entend que nous aurons un peu de misère et que le temps paraitra long et soulant !

Au fil des discussions que j’ai avec des contacts sur le Web, je note que certaines personnes ne lisent plus un article qu’elles jugent « long » et se contentent de l’image illustrant l’article en question.

D’accord ou pas d’accord ? Je dirais sans vouloir manquer de respect à quiconque, que la question devrait se poser autrement : avons-nous vraiment envie de lire ? Si oui, et bien maintenant que nous avons les chiffres (à titre indicatif bien entendu), nous savons plus ou moins combien de minutes cela prendrait pour lire mes articles par exemple. De plus je vous promet de mettre dorénavant le nombre de mots en fin de chaque texte.

Si les nouvelles technologies ont favorisé l’accès à un volume exorbitant d’informations, cela ne veut pas dire, du moins pour moi, qu’elles ont créé en nous ce sentiment d’impatience intellectuelle qui nous fait juger qu’un article soit long.

Nous parlerions plutôt de l’intérêt, du sujet et du style de l’auteur surtout, j’ajouterai que la motivation pour la lecture est autant importante que les textes à lire.

C’est, prendre le plaisir de lire, bien entendu si le texte est intéressant, of course !

Personnellement j’apprécie que les personnes qui lisent mes écrits, le fassent parce que cela leur fait plaisir et leur apporte quelque chose d’intéressant. Bien entendu on ne pourra jamais plaire à tout le monde.

Je n’imaginerai pas que les auteurs aient aujourd’hui ce devoir de concision extrême pour faire plaisir aux personnes qui n’ont pas le temps de lire. L’écriture c’est bien plus que lire 120 caractères maximum!

À la prochaine !

Michel ©


 

(Article de 528 mots – temps de lecture : 2 minutes environ)

 

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s