Sans titre…

000 Byblos 0023


 

Les citadins ne diffèrent guère des villageois. Ils adorent tous les ragots, à cette différence près que les derniers en consomment des timbales pleines tandis que les premiers les sirotent dans des dés à coudre.
Moses Isegawa


 

Il n’est pas dans mes habitudes de publier un article sans titre, celui-ci, je l’avoue m’aura mis au défi. Parler de solitude et d’adversité n’est pas une entrée en matière plaisante ou invivtant à lire un article.

Je lisais cette semaine qui est passée, plusieurs potins, nouvelles et autres commentaires à propos de personnes célèbres. Qui ne parlerait pas d’une personalité du monde des arts, tous les arts confondus. Mais de là de souligner chaque geste, chaque prise en faute, chaque « disgression » de l’image que cette personne « oserait donner » d’elle-même; alors là on en fait tout un scoop !

Telle vedette « a pris du poid », l’autre « sort avec un tel », celle-ci est passée ‘s’ajuster le nez ou le visage » et j’en passe.Nous vivons en plein voyeurisme tant virtuel que réel, en fin de compte les limites sont dépassées à bien d’égards.

Les médias à potins me diriez-vous, oui mais il se fait que cela prend une telle ampleur qu’il ne reste plus de place pour promouvoir autre chose dans le monde de l’information. Les médias mondiaux ont aussi succombé à cette pratique mais usent d’une certaine « rectitude » fort châtiée.

Il y a aussi certaines personnes qui ne font pas la une des potins, et pourtant elles sont reconnues par leurs particularités physiques, intellectuelles, etc.

Si elles se démarquent par leurs succès professionnels ou intellectuels, leur personalité ou par leur libre-pensée, elles se font des amis mais aussi des envieux. Elles sont parfois jugées et critiquées. Se retrouvant souvent confrontées à cette solitude sociale. On les évite et si on s’adresse à elles c’est pour mieux alimenter potins et rumeurs.

Si je me considère comme libre-penseur, ou curieux de nature en matière de savoir et de connaissances, je me suis souvent fait dire de me taire, poliment et discrètement il va de soi.

Il arrive aussi que ces personnes acceptent cette situation et se remettent en question à savoir si leurs « différences » n’est pas la cause du problème.

Être différent est une réalité avec laquelle nous vivons, ce n’est point par choix fort souvent, mais dans la nature des choses.

Alors se taire ou s’affirmer ?

À la prochaine,

Michel (c)

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s