La libre opinion face au dogmatisme du néo-modernisme !

00Graft9


Lorsqu’ils rencontrent un homme qui pense librement, les croyants font le même vacarme que les poules découvrant, parmi leurs poussins, un caneton qui va vers l’eau Ils ne songent pas que des gens vivent aussi sûrement dans cet élément qu’eux-mêmes sur la terre ferme.
(Georg Christoph Lichtenberg – 1742-1799 –  Aphorismes)


Dans un pays une population croule et meurt sous les bombes des belligérants, un autre pays ravive une foi digne des jours sombres de la religion prisonnière des rituels plus que des fondements de la vraie foi, d’autres s’agenouillent bien bas face au néo-capitalisme des plus inhumains. Certains parlent d’identitarisme comme solution, alors que d’autres ostracisent l’apparence des adeptes d’une religion des plus rigoristes.

La liberté d’opinion est aujourd’hui « facile » puisqu’elle se passe à l’abri de son chez soi, sous la protection de son écran que l’on peut éteindre lorsque cela devient trop exigeant de s’engager. Presque plus personne ne descend dans les rues si ce n’est planifié, organisé, autorisé et toléré, ceux qui auront osé le faire se feront traiter par les « autres » de réactionnaires, de fascistes.

Si on ose exprimer librement une pensée humaine on passe pour un rêveur ou au mieux pour un « philosophe déconnecté ».

Les valeurs humaines sont intimidées par l’influence des autres, ces autres qui appliquent leur plan, celui de la suffocation de ces valeurs en question.

On hurle contre toute une catégorie de personnes à cause d’un voile, on pointe du doigt un religieux et l’on amalgame toute une religion comme déviante et perverse. L’amalgame est si facile, cela donne du pain au peuple, les jeux se passent sous les bombes et les massacres, l’opinion est bien occupée, les intellectuels continuent dans leurs tours d’ivoire d’examiner la quadrature du cercle.

Si quelqu’un ose exprimer librement son opinion, c’est au choix, on le crucifie, lui tranche la tête ou on le lapide, l’expression libre est ainsi servie.

Je me demande si les grands prophètes se trouvaient aujourd’hui parmi nous si on les reconnaitrait ou bien si on les accuserait de parjure passible des pires sanctions pour avoir osé s’exprimer sur l’enseignement qu’ils nous ont donné.

Que nous soyons  « poules ou cannetons » cela importe tellement peu, tant que nous nous souvenons que nous avons une responsabilité envers les autres êtres vivants de ce monde.

À la prochaine !

Michel ©

 

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s