Anniversaire !

anniversaire


30 avril 2014, 30 avril 2016…


Au lieu de vous demander quand
seront vos prochaines vacances,
peut-être que vous devriez construire
une vie dans laquelle vous n’avez pas
besoin de vous échapper.
-Seth Godin


Deux ans se sont écoulés entre ces deux dates. La première étant le jour où l’on m’annonçait ma perte d’emploi pour des raisons « économiques et manque de travail » et aujourd’hui avec cette richesse acquise dans laquelle je m’avance et partage ce moment personnel de mon existence.

On a beau se préparer mentalement et émotivement, le choc est bien présent, inévitable et pourquoi le nier on se sent impuissant devant cette décision sans appel.

Je ne sais pas si je me sentais « inconscient » ou en contrôle, probablement ni l’un ni l’autre, mais ma préoccupation de l’instant se concentrait surtout envers la représentante des ressources humaines, sa gêne, son regard qui évitait le mien, le choix des mots, une certaine déférence respectueuse dont je lui serais reconnaissant sans aucun doute.

Le sentiment de soulagement lorsque je quittais les locaux était profond et réal, je me souviens avoir dit un ouf libérateur.

Durant l’entrevue de départ, on me parlait de papiers, de règlements, de primes, de contacts, de toute sorte de chose, y compris le devoir de confidentialité, j’ai sursauté lorsque l’on m’a dit que j’avais un devoir de loyauté envers mon ex-employeur. Comme si j’avais besoin de me le faire rappeler, mais bon si cela est le protocole, quoique je me demandais où allait la loyauté de l’employeur envers son personnel en temps de crise économique.

De vous dire que je n’ai pas ressenti les jours suivants déception, amertume et frustration serait mentir, oui je les ai eues toutes ces choses, parce que je trouvais injuste de mettre à pied du monde parce que le travail manque, alors que … Mais bon trêve de spéculation philosophique.

L’instinct de survie émotionnelle, intellectuelle a pris le dessus bien rapidement grâce à l’écriture, l’acceptation non point d’une décision, mais d’un changement surtout. Un changement vers un monde qui s’offrait à moi, celui de me libérer dans l’écriture, mes chroniques, l’action sociale, le partage de ce savoir acquis, mais surtout ces nouvelles avenues qui s’offraient à moi, je vous avoue qu’elles furent nombreuses et continuent encore de m’émerveiller.

J’ai bien entendu maintenu le contact avec mes ex-collègues, sachant que seul le temps garderait ceux ou celles qui aurons vu dans notre relation bien plus qu’un simple lien de collègue de bureau. Ils ne furent pas nombreux, mais fidèles et honnêtes envers ce lien humain que nous avions découvert et enrichi tout au long de ces années de fréquentations.

On parle beaucoup de reconnaissance brimée, moi je l’ai eue cette reconnaissance de la part de mon ancien employeur, sur les 10 années passées, 8 témoignages de cette reconnaissance me furent offert, cela est rare de nos jours dans une vie d’emploi.

Si je peux résumer ces deux ans passés, je suis fier d’avoir pu embrasser de nouvelles passions, de nouvelles aventures. Je trouve que mon chemin s’était rendu à une croisée. Si le moment du choix fut brutal, ses effets n’en furent que bénéfiques.

On m’a souvent dit ce que je voudrais faire à ma retraite, j’ai toujours pensé à ce que je n’allais pas faire surtout : vivre et recycler le passé.

À la prochaine,

Michel ©

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s