Les émules de Narcisse !

000 Leaves1

Les individus hypermodernes sont à la fois plus informés et plus déstructurés, plus adultes et plus instables, moins idéologisés et plus tributaires des modes, plus ouverts et plus influençables, plus critiques et plus superficiels, plus sceptiques et moins profonds.
Gilles Lipovetsky
(Narcisse ou la stratégie du vide)


Je me suis décidé d’écrire et de partager cet article suite à certaines observations collectées depuis quelques temps déjà. Outre les observations plusieurs échanges, courtois polis et honnêtement civilisés.

Lors de ces conversations je n’ai jamais essayé de porter un jugement quelconque voire même de critiquer les mots et le comportement de la personne en question. Par contre je revenais sur certaines expressions dans le but de clarification essayant malgré tout d’offrir une alternative afin que la personne puisse prendre acte de la nature de ses propos.

Si Gilles Lipovetsky use d’un niveau remarquable de diplomatie et de politesse sociale, cela ne veut pas dire pour lui une banalisation de cet état des choses chez ces personnes : les narcissiques !

Je ne pense pas que cela s’applique exclusivement aux individus hypermodernes, mais aussi à ces personnes qui le deviennent par effet de mimétisme, se calquant sur les comportements tel un caméléon qui par un procédé quelconque propre à sa physiologie, adopte certaines teintes de l’environnement où il se trouve se fondant ainsi tel un leurre dans son nouvel environnement.

Le plus affligeant serait que quelle que soit le sujet de conversation, il y a une intention, chez ces personnes, d’opérer une manœuvre, celle du virage sur soi et envers soi.

Si le sujet est d’ordre humain et humanitaire, face à la détresse, ces personnes vous diront presque toujours connaitre quelqu’un à qui cela est arrivé, si vous partagez une situation personnelle difficile on vous dira qu’un parent ou une personne amie a vécu cette même difficulté parfois le niveau dépasse le « je connais quelqu’un à qui c’est arrivé » et complète le virage sur elle-même en changeant de manière fort adroite et subtile le ton de la conversation afin de parler de sa propre personne.

Je suis bien d’accord que le monde est en manque de parler, de communiquer avec d’autres personnes pour partager et échanger, voire tisser des liens d’amitiés, quoi de plus normal. Mais prendre les autres tel un miroir afin de se refléter il y a un pas dans l’insouciance poussée à sa limite.

Un retour sur soi est semblable à entendre parler quelqu’un mais ne point l’écouter, c’est avec cette impression que je me retrouvais aussitôt que nous nous quittions.

Il y a aussi ces personnes qui dans la foulée de l’individualisme qu’elles disent refuser ouvertement (en apparence cela va de soi), se portent à la défense de certaines causes jugées injustes et révoltantes. Moi aussi je bondis chaque fois que je croise une information, passant sous silence médiatique, qui parle de grandes et flagrantes injustices. Victimes d’un amalgame, sujets de défoulement d’une opinion sous-informée, j’en passe. On hurle, on martèle on s’indigne mais on ne met point le lecteur dans son contexte le plus complet. En d’autres termes, on isole un élément du drame et on bâti tout un capital négatif sur le sujet, de là pointer du doigt sur un coupable qui sera incapable de se défendre on y arrive très rapidement, sans aucun souci. Nous savons très bien que les blogues, billets d’opinions, sites web dits d’informations omettent tous, ou presque, sauf de rares exceptions, l’authentification de l’information partagée.

Oser leur demander des clarifications est aussi prendre le risque d’endurer leurs foudres verbales et lexicales.  Si vous n’êtes pas prêt pour ce type de réaction, mieux vaut ne rien dire, en tous les cas vous serez dorénavant « ignoré » pour toute sorte d’excuse, votre erreur ? Vous n’auriez pas suffisamment encensé et flatté leur ego.

Si l’individualisme fut décrié depuis bien longtemps, à juste raison, force est de constater qu’il aura passé le relai à la culture narcissique se redonnant ainsi une nouvelle existence, certes pareille à l’autre, mais plus moderne.

Gageons qu’une petite introspection serait souhaitable, advenant un diagnostic positif, rassurez-vous cela se soigne !

À la prochaine,
Michel ©

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s