Les attitudes humaines en péril.

0000 People85


Les attitudes humaines en péril.


Dire ce que l’on pense, écrire ce que l’on croit, partager sa propre conviction, autant de gestes et autant d’attitudes qui, aujourd’hui, passent pour répréhensibles si elles ne se conforment pas au goût de tout le monde.

Dans la diversité naturelle des choses et des personnes on « exige » on « s’attend » ou « veut » que toute personne soit « conforme et rentre dans les rangs ».

Si nous ne choisissons pas notre lieu de naissance, notre pays, notre race ou notre religion, pourquoi faudrait-il que nous payions le tribut de l’antagonisme établit qui pourrait nous être hostile ?
Ce que les religions n’ont pas su apprendre à leurs fidèles et dévots c’est surtout, à mon avis, la mise en pratique des préceptes et enseignements des prophètes dont elles se réclament.

Que l’on parle de l’amour du prochain, de la tolérance envers les non-croyants et de l’acceptation des autres est une chose mais que l’histoire témoigne de ces gestes contraires aux enseignements inculqués dès la naissance, il y aurait ici de quoi ne plus rien comprendre.

La notion d’appartenance exclusive à une ethnie, une race ou une religion ne rend pas les autres de moindre valeur peu importe ce que les interprétations humaines des choses spirituelles ont pu faire dans les esprits.

Étant né moi-même de religion catholique orientale, mais vivant une coexistence de plusieurs rites de cette même religion ne m’aura jamais mis en conflit à cause des divergences d’interprétation. Ce fut jusqu’ici un enrichissement et  une découverte grâce à ces différences.

Je pense souvent à à la question que je nous pose dans cet article :

Si les prophètes des monothéistes revenaient sur Terre en ce troisième millénaire en s’annonçant comme tels, quelles seraient leurs chances d’être reconnus et quelles seraient leurs chances de ne pas se faire lapider, brûler ou décapiter pour parjure ?

L’héritage qu’ils nous ont laissé, englobe aussi les moyens de grandir et d’évoluer ensemble. Comme chaque race a hérité des aptitudes physiques pour survivre dans son lieu de vie, chaque religion a semé les éléments qui pouvaient complémenter l’épanouissement humain dans celles des autres.

Que cela plaise ou pas aux radicaux d’une croyance, les religions se complètent ayant chacune une part de cette universalité dont elles se réclament. L’une sans l’autre se trouvant ainsi incomplète au risque d’être en flagrante contradiction de son propre enseignement.

Tout est relié, mais tout se reflète aussi. Si le monde va mal, c’est que l’enseignement de vie dans son ensemble l’est aussi.

Il ne saurait être question des valeurs en péril mais de toute notre humanité qui chaque jours laisse la place au chaos tel celui du dérèglement de la vie des cellules dans tout organisme vivant.
Michel ©

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s