Ces promesses qui se font attendre.

00000 Montreal - Subway


Ces promesses qui se font attendre.


Entre la fin d’un millénaire et le début d’un autre, notre monde s’est retrouvé en immersion presque totale dans les technologies des communications. 

Certains visionnaires du début du siècle passé avaient partagé cette vision voulant que chaque personne (ou presque) serait en possession d’un numéro d’identification unique qui les suivrait toute une vie. Ils n’avaient pas tort. Si l’on voit les personnes dans la rue, dans le bus, au café et autres lieux, la grande majorité est vissée sur les informations que leur débite l’écran de leur téléphone personnel.

Je parierai que  certains ne peuvent plus s’en passer au point de le coucher sous leur oreiller durant leur sommeil juste “au cas où”

L’on se fie aux informations glanées ça et là sur la web, beaucoup plus que ce que pourrait dire une personne qui possède ce savoir. Rien qu’à voir la réaction des personnes lorsque quelqu’un pose une question en société, le premier réflexe de certains est d’aller “vérifier” ce que dira leur “sympathique engin de recherche”

Que l’information soit authentique ou pas c’est l’information digitale trouvée qui a la cote.

Au cours de notre histoire nous avons endossé certaines croyances, spirituelles, religieuses ou morales. Nous sommes nés au sein d’une famille qui nous aura associé à ces croyances. Nous avons appris les principes religieux ou moraux qui dans leur ensemble nous promettaient une vie “autre” et “meilleure” dans un autre monde où la félicité et le bonheur régneraient.

Si l’intangible était de mise, l’on a renforcé ces croyances et adhésions par une structure qui encadreraient les adeptes, fidèles ou croyants sous l’acceptation obligée du dogmatisme.

Le monde a ainsi grandi et évolué depuis l’histoire des temps, n’était-ce cet avènement des technologies en ce début de troisième millénaire.

Nonobstant l’éducation sociale et collective quant aux convictions spirituelles ou religieuses, l’information tangible est entrain de bousculer ces dernières du fait que le monde veut voir, toucher, contrôler mais aussi comprendre.

Si l’on croit au père Noel on sait que c’est plus une légende amusante, mais on y croit parce que cela fait partie de la “magie de Noel” , d’une certaine manière,

Sommes-nous rendus à ce point quant aux questions de foi religieuse et de morale ?

Ou bien serait-il grand temps de dissocier clairement les considérations temporelles de la vraie spiritualité, celle des grands prophètes et penseurs de notre histoire ?

Les promesses qui se font attendre risquent fort de n’être plus vues que comme l’histoire du père Noel !

Michel ©

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s