Les affirmations faciles.

0000 People2


Les affirmations faciles.


On ne mesure pas toujours la portée de certaines affirmations que j’appellerai “faciles”.

Décrier une situation d’injustice est une bonne chose, voire importante et nécessaire. Mais critiquer pour pointer du doigt là où les choses ne vont pas bien serait – à mon avis – parcourir la moitié du chemin. Une moitié facile puisque quiconque peut le faire.

La vraie part des choses serait d’avoir le courage d’exprimer, si ce n’est point une solution, au moins une piste, une idée, une ouverture d’esprit qui fasse appel à la réflexion positive. Rester dans la plainte est aussi faire la promotion indirecte de ceux qui causent cette situation. Leur donner espace et attention qui pour moi est vraiment inutile.

Les réseaux sociaux ont cet avantage qui les différencient des chaînes d’informations et de nouvelles, ils ne sont pas tenus aux politiques éditoriales de l’employeur (public ou privé) et peuvent avoir un effet rassembleur bien plus efficace que simplement relater et copier des informations souvent non vérifiées.

Une connaissance qui travaille dans le domaine de l’information télévisée me confiait avoir parfois un sentiment de jalousie envers ceux et celles qui ont cette liberté de dire les choses qui ne tournent pas rond, ouvertement surtout via les réseaux sociaux. Elle se trouvant tenue du devoir de rigueur de par son employeur.

Il nous faudrait aussi cesser de penser aux solutions globales. Nous savons très bien que cela ne changera pas, par contre si nous nous préoccupions de ce qui se passe directement dans nos vicinités je pense qu’il y aurait tant à faire pour commencer.

C’est sans nul doute que par là que les choses commencent. Les exemples ne manquent pas. Si l’injustice et la violence conjugale nous importe, il y a forcément pas loin de chez nous des cas qui attendent notre attention, il en va pareil pour les cas d’enfants maltraités ou qui souffrent de malnutrition, quant à la manière dont certains employeurs (Compagnies et particuliers) traitent leurs employé(e)s il y aurait de quoi ameuter l’opinion publique.

Les causes justes ne peuvent plus attendre la deuxième étape de nos plaintes et de notre désaccord envers les injustices.

Aurions-nous de trouver le courage qu’il faut pour en parler et surtout agir ? Choisir sa cause et y mettre l’énergie nécessaire pour changer quelque chose autour de nous !

Michel ©

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s