Les silences complices.

000 Parc Caron5


Et de même qu’une seule feuille ne jaunit qu’avec l’assentiment silencieux de l’arbre tout entier.
Le fautif ne peut commettre de fautes sans la volonté secrète de vous tous.
Khalil Gibran


Quelle que soit l’occasion, quel que soit l’évènement, l’on subit les effets, mais l’on oublie les raisons de la cause. Une guerre, un meurtre, une injustice, des victimes, des responsables que l’on cherche pour soulager cette colère… Celle de nos silences parfois, si ce n’est souvent, complices.

Il ne se passe un jour sans que des innocents paient de leurs vies, il ne se passe pas un jour sans qu’une injustice emporte avec elle les rêves de toute une population.

Les médias ont ceci de pervers c’est qu’ils permettent d’en savoir trop et beaucoup plus qu’avant mais nous permettent aussi la facilité de l’éloignement de toute responsabilité directe. On s’indigne, on pleure, on réagi naturellement mais le lendemain est un autre jour, hélas. La permission du silence est lourde puisque le temps venant elle nous prépare pour le prochain incident.

On colmate les brèches de notre ressentiment par de simples mots pour calmer une blessure grave. Une sorte de pansement local devant une hémorragie mortelle.

Les victimes de la ville de Nice n’étaient pas encore pleurées les médias d’informations nous parlaient des conséquences économiques sur la saison touristique de la ville. Détails, chiffres, statistiques on se croyait dans un cours doctorant en économie ou finances !

Mais bon sang, les victimes sont encore là! Les blessés, les amis, parents ayant perdu un des leurs… Que dire des autres places du monde où les morts ne passent qu’aux faits divers !

Sommes-nous devenus rien que des données statistiques, des chiffres qui font courber les tendances et hausser les pourcentages de risques à prévoir pour le prochain exercice financier ?

La pudeur est effacée des lexiques humains, puisque les personnes sont docilement intégrées dans les cases d’une feuille de calcul…

On nous gave de ces choses, et si elles s’avéraient intolérables, “pas de  soucis”, on zappe sur Netflix © au moins là il n’y a que des films sans nouvelles !

Arbre ou feuilles, nous faisons tous parties d’un même monde n’en déplaise à ceux qui pense le contraire !  

Michel ©

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s