Les Devoirs de Vacances !

20160807_121846


Les Devoirs de Vacances !


Je trouve assez troublante cette perception que les écoliers qui passent une année scolaire à étudier, travailler fort, se doivent de suivre et compléter ces “devoirs de vacances”.
J’observais l’aînée de mes petits-enfants se débattant avec une lecture, un roman dits « pour enfants », dont les termes et la structure lexicale étaient d’une complexité inhabituelle.
 
Le roman en question n’avait rien qui le mettrait dans la catégorie de la “littérature pour enfants”, un design moyen, une mise en page commerciale et une illustration faite à la va-vite. J’empruntais le livre pour me rendre compte qu’en lire les passages me forçait d’avoir auprès de moi un dictionnaire afin de déchiffrer le sens des mots, mais des phrases aussi.
 
Ceci me fit faire un retour en arrière, du temps de mes années d’école primaire, alors que moi aussi je devais “souffrir” les devoirs de vacances, le français, les maths et dans mon cas l’arabe puisque je vivais au Liban.
 
Je ne cache pas l’ennui et le manque de motivation que je ressentais chaque fois que ma mère me demandait de m’y mettre. Le fameux “une heure par jour, pour en finir un jour avant la rentrée !”
 
Que de fois je trainais et ne m’y appliquais pas jusqu’à une semaine avant la rentrée. Cette semaine qui nous mettait à moi et mes parents dans une course folle pour terminer cette “corvée”. Que de fois mon père m’aidait en me donnant les réponses et pestant contre le système qui imposait ces pratiques aux écoliers, (je trouvais que mon papa était très cool de penser de la sorte).
 
Au risque de choquer les parents pro-devoirs de vacances, je me demande si votre employeur vous livrait deux ou trois dossiers important à étudier pour les deux ou trois semaines que vous attendez si impatiemment ?
 
Si je me rappelle certains conseils si généreusement prodigués par les enseignants de ce temps: “chaque chose en son temps” On nous le disait au cours de l’année, on nous le répétait avant les vacances de fin d’année, de Pâques, etc… “Reposez-vous, prenez des forces pour être bien reposés au retour en classe !” Heu ! Oui ! Mais les deux ou trois cahiers qu’on nous remettait cela voulait dire quoi alors ?
 
On ne cesse de décrier la démotivation et le peu d’engagement des écoliers de nos temps. On ne cesse de dire que le changement est nécessaire voire urgent, la revue des programmes, du modèle pédagogique et bien d’autres critères, mais dans certains systèmes on continue de surcharger de jeunes apprenants de cette obligation qui manque, selon moi, de toute valeur et intérêt.
 
Je me demande des fois si les organisations scolaires qui maintiennent ces pratiques auraient essayé de les faire à ces devoirs de vacances ! Ha ! Surtout pendant leurs propres vacances !
 
Michel ©
Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s