Le temps de tous les dangers

00 Fast and not furious (7)


Le temps de tous les dangers.


J’aimerai décrire l’existence de nos jours comme “ L’année (les temps) de tous les dangers”. Une analogie au film australien “Year of living dangerously” (Sorti en 1982 avec pour acteurs principaux: Mel Gibson et Sigourney Weaver). Fin de l’analogie.
 
Ces temps dangereux, sont bien entendu les événements qui nous surprennent chaque jour, chaque heure de la vie de notre planète. Les catastrophes naturelles, les faillites financières, le chômage, le terrorisme et les échecs qui ont une influence néfaste sur l’ensemble d’une population. Je sais le tableau est bien sombre. Mais il y a aussi une catégorie de sources de propagation de ces tragédies, malheurs et injustices. Cette catégorie est – du moins à mes yeux – considérée la plus dangereuse: les personnes qui s’octroient la mission de parler, de retransmettre, de donner leurs opinions sur les problèmes de notre humanité. Tout le monde devient promoteur de ces filets de nouvelles, (parfois infondées ou erronées) en y ajoutant leur idée, leurs jugements mais aussi la légèreté de leur raisonnement.
 
Ces personnes devraient se rendre compte que le monde en a marre de lire chaque heure qu’un malheur survient dans une partie du monde, le sentiment d’impuissance face aux politiques démagogiques des grandes puissances qui ne se cachent plus et agissent ouvertement, faisant peu cas de l’opinion mondiale. Alors en rajouter avec l’excuse de vouloir changer les choses, si cela est bien, il reste toujours la manière de s’y prendre: la manière humaine mais aussi humaniste. Celle du détachement du jugement pour ou contre.
Ne pouvons-nous pas être unanimes de refuser le négativisime, la désinvolture, les sophismes et bien d’autres tournures subtiles qui contribuent à l’égarement de la pensée des personnes qui lisent ce qu’on leur sert ?
 
Être conséquent avec ses propres prétentions. Montrer par l’exemple ces choses qui tardent à être changées et surtout partager les exemples où cela a réussi.
Si se plaindre est en partie important, il reste la part manquante, celle de donner aux audiences des pistes de solutions.
 
Tout est relié, et prend son point de départ dans l’éducation et l’enseignement. Promouvoir les vraies valeurs qui sont propres à notre réalité humaine n’a jamais été aussi nécessaire que maintenant.
Michel ©
Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s