L’état de santé de notre savoir.

0000-people-000


C’est la présence de l’homme qui rend l’existence des êtres intéressante; et que peut-on se proposer de mieux dans l’histoire des êtres, que de se soumettre à cette considération?
Denis Diderot


Chers parents, chères éducatrices et chers éducateurs, mais aussi chers directeurs d’établissements scolaires, les spécialistes pédagogiques, les concepteurs et conceptrices de programmes d’enseignement de tous genres.

J’aurai une question piège à vous poser. Combien de fois avez-vous utilisé une encyclopédie au cours des derniers 12 mois ?
Et si vou l’avez fait, auriez-vous compris la nuance qui existe entre une encyclopédie et un dictionnaire ? (Siou’plait ne cherchez pas sur Google © avant de répondre).

Il y avait dans le temps une certaine tradition, où il était de bonne augure d’avoir chez soi à la maison une encyclopédie. Achetée par tempéraments sur une ou deux années, les mises à jour annuelles, et plus encore. J’ai fait partie de ces familles. Quelques milliers de dollars plus tard, ce sont plus de trente volumes qui auront servi de contrepoids sur les dernières rangées de notre bibliothèque familiale. Le nombre de fois qu’un ou plusieurs volumes auraient été consultés se dénombrent sur les doigts des deux mains. Les dictionnaires thématiques n’eurent pas un meilleur sort, j’avoue.

Nous entrions dans l’ère de l’informatique, de la Toile, des moteurs de recherches qui vécurent chacun selon ses adeptes pour enfin laisser la place au mégamoteur Google © , qui aux yeux des écoliers, affirme des vérités dites plus “crédibles” parce que “C’est Google © qui le dit !”, j’avoue plaindre les enseignants et les parents qui se trouvent sous la loupe de cette manière de faire.

Il m’aura fallu bien des années plus tard pour comprendre. Comprendre que l’encyclopédie n’est pas le propre des gens “biens, éduqués qui paraissent intello et importants”. J’ai compris en lisant l’histoire de l’encyclopédie, des Lumières, Diderot, d’Alembert, leurs prédécesseurs et bien d’autres humanistes qui y ont consacrés le summum de leur pensée, de leur art de leur génie.  J’ai compris l’immense valeur d’avoir le privilège d’en posséder une copie.

Que dire de nos écoliers qui excellent dans cet art, celui de ne trouver des réponses sans nécessairement comprendre la raison première de celles-ci.  Nous les envoyons à l’école, nous leur payons les universités les plus prestigieuses mais ils continuent d’utiliser le gadget des réponses instantanées, rapides et “faciles”.

La curiosité du savoir semble être aux abonnés absents, cet esprit “encyclopédique” dont furent nantis les penseurs bien avant nous.

La quête du savoir et de la connaissance , l’usage que l’on peut en faire aussitôt que l’on comprend que tout ce savoir est relié à d’autres sources de connaissances, voilà ce qui manque à notre émancipation intellectuelle en ces temps.

Nous nous plaignons, à juste raison, des lacunes de notre système d’enseignement, mais nous oublions que le savoir s’entretient avec l’usage. Est-ce le temps de nous inquiéter sur l’état de santé de ce dernier ?
Il est à craindre que c’est aux soins intensifs que nous le retrouverons bientôt !

Michel ©

 

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s