Diplômé à 61 ans !

2016-16-10-05-12-46


Si vous ne pouvez expliquer un concept à un enfant de six ans,
c’est que vous ne le comprenez pas complètement.
– Albert Einstein


 

Cet article a été publié au mois d’août 2014.
Mon parcours professionnel que je définirai comme une excursion curieuse des choses du monde qui m’entoure, m’aura permis de faire une quantité de merveilleuse découvertes, tant d’apprentissages, cette source intarissable du savoir qui ne cesse jamais de m’émerveiller.

Outre les différents cours suivis au cours des six dernières années, j’ai eu le privilège de passer un test que je nommerai essentiel, que je souhaite  à tous les enseignant(e)s, parents, toute le monde quoi !
Au cours des vingt cinq dernières années j’ai causé bien de troubles à mes enfants qui lorsqu’ils se faisaient demander “mais quel métier exerce ton père ?” et ne savaient quoi répondre. Alors la réponse la plus facile se résumait à “Il est en informatique !”

Nous en avons souvent parlé cela étant devenu, la blague familiale la plus fréquente.
La découverte de la culture du savoir (Knowledge Management fut tel un coup de foudre. Ah la connaissance, le savoir, me souvenant de ces années d’adolescence durant lesquelles mes livres de chevet parlaient de Hemingway, Sartre, Gide, mais aussi mes Tintin ©   et revues Spirou ©

C’est au début de l’été 2014, que j’apprenais que je devrais m’occuper de mes trois petits trésors  pour une partie de leurs vacances qu’ils passaient à Montréal.

Je fus la personne désignée, avais-je le choix, étant le seul disponible à cette époque.

J’avoue qu’avant de les rencontrer, je me suis souvent posé la question: “Pourquoi moi ?”
Penser à des activités pour mes trois petits trésors (10, 8 et 6 ans), ce n’était pas une chose évidente. Ne connaissant pas leur vécu scolaire. C’est avec une certaine appréhension que je me préparais à cette aventure. Je restais persuadé que je ne possédais pas les compétences pour ce genre d’exercice. Il ne serait pas question de passer des tonnes de films, ou de les laisser jouer sur leurs tablettes. Ce seraient des vacances tellement plates et insipides.

Un jour, me trouvant dans un centre commercial, je passais devant un de ces commerces où tout se vend pour un dollar ou presque. Passant les rayons des articles de bricolage, j’ai compris ! nous allions entreprendre ensemble une série d’activités, mais des activités comme j’aurais aimé en avoir moi-même.

Les vendeuses me voyant remplir mon chariot devaient penser que j’avais surement oublié que nous n’étions qu’au début des vacances d’été. Il fallait multiplier le tout par trois, choix de couleurs, choix des formes, tailles, au risque de déclencher une guerre, ne pas oublier que l’aînée aime telle couleur, la cadette, et le plus jeune, bon bref. Un chariot rempli deux heures plus tard, je passe à la caisse et explique à la caissière que c’est pour occuper mes petits-enfants durant l’été, Sourire gêné, elle me répond qu’ils avaient bien de la chance. Je pense que c’est moi que le chanceux était bien moi.

Finalement 4 semaines plus tard, nous avions développé ensemble un scénario de cinéma, la configuration du système solaire (couleurs des planètes à l’appui), un cahier de dessins de chacun pour leur maman, une surprise cadeau, mais nous avons parlé aussi de la pensée design (Design Thinking), de l’approche de comment raconter une histoire ou les mises en récits (storytelling), les photos-montages, bref nous nous sommes amusés comme des fous, sans oublier collations, tartines et autres petites gâteries.

Quelques jours avant leur départ, ils m’offraient un certificat, signé, qui parlait d’une certaine reconnaissance au “meilleur grand-papa” ! J’en avais le souffle coupé.

Dire que les diplômes sont nécessaires pour l’avenir de la personne, j’avoue que j’ai reçu le plus important de ces derniers.

Une reconnaissance emplie d’émotions, ces choses qui naissent dans l’esprit et le coeur des enfants, qui ne disent pas tant de mots pour s’exprimer. Je pense que la fierté que j’éprouvais valait bien plus que tous les diplômes obtenus sur les bancs des plus grandes écoles.

Mériter une telle reconnaissance, est pour moi celle qui compte en définitive, une mention dont je serai si fier de citer sur mon curriculum vitae !

Michel ©

 

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s