Les fonds publics.

000-floating-bench2


C’est sur un air des “Bancs publics” de Brassens que m’est venu le titre de cet article: Les fonds publics !

Oui l’humour de Michel, j’avoue parfois qu’il m’est tout propre et j’admets aussi que plusieurs pourraient ne pas le comprendre, mais c’est correct aussi. Nous y voici.

Je lisais aujourd’hui un article disant que la vérificatrice générale du Québec avait cité plusieurs établissements scolaires quant à leur mauvaise gestion financière (entendre gaspillage), mais aussi que la ministre de l’enseignement supérieur déclarait que les dépenses d’alcool lors d’événements (toujours dans les milieux scolaires) ne seront plus couvertes à l’avenir et qu’il était juste et normal que les personnes devaient en assumer les frais de leurs propres poches.

J’avoue sincèrement que cela m’a choqué. Choqué parce que je me demandais que venaient faire des dépenses en alcool lors des réunions, le pire, aux frais des contribuables (les  fonds publics). Dites-donc, vous hurlez tous les jours que l’enseignement est en déficit, mais pour vous offrir un petit verre aux frais de la princesse cela ne vous dérange pas !

Pourquoi faut-il toujours se faire prendre la main dans le sac pour agir et corriger?
Prendre pour acquis qu’un verre de vin ne pèsera pas lourd dans le budget d’une institution est une attitude – selon moi du moins – irresponsable manquant de respect envers la provenance des sous que l’on dépense.

Que dire lorsque ce verre de vin fait partie d’une addition de restaurant 3 ou 4 étoiles, cela coûte drôlement cher au nombre d’étoiles ! Pas vrai ?

Nous parlons ici que d’un verre de vin ! Que dire des projets que l’on démarre et qui finissent dans les déchiqueteuses parce que finalement on change d’avis, adieu les centaines de milliers de dollars que l’on a gaspillé.

Pas grave le contribuable en paiera les frais lors de la prochaine déclaration d’impôts !

Puis on lui promettra “d’injecter des millions en éducation” lors des prochaines élections !

Et vlan !  Prendre les citoyens pour des moutons !

Si l’on nous inonde de conseils en planification financière pour notre retraite, ne serait-il pas autant utile voire impératif que ces mêmes conseils soient prodigués aux officiels quant à la gestion saine des fonds publics ? Finalement ce sont nos sous que nous leur confions pour les gérer du mieux qui soit !

Michel ©      

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s