Renouvellement d’ordonnance.


Je ne prétends pas être un mathématicien né, mais j’estime qu’après plusieurs années de scolarisation, l’usage de logiciels qui traitent de chiffres, j’ai finalement acquis une certaine habileté quant aux calculs de base. Savoir que certains mois ont 30 jours et d’autres 31 et que cet orphelin de février qui, des fois en a 28 ou 29 selon les cas, j’estime aussi que pas mal de gens savent ceci sans problème. Ce qui suit est une histoire vraie qui m’est arrivée le :


26 octobre 2017 à 10 h du matin

 

  • Bonjour monsieur Boustani, ici c’est votre pharmacienne
  • Oui, bonjour
  • Ce matin vous avez passé une commande de plusieurs ordonnances, c’est bien cela ?
  • Oui tout à fait
  • Selon nos dossiers vous ne pouvez pas renouveler vos médicaments du mois que le premier novembre prochain!
    (Notez la date de cet appel)
  • Ah oui ? Et pourquoi donc ?
  • Parce que nous avons reçu vos instructions comme quoi vous souhaiteriez faire ces renouvellements le premier de chaque mois
  • Ce que vous essayez de me dire c’est que mes renouvellements ne sont possible qu’à ces dates fixes ?
  • Exactement c’est bien cela.

  • J’essayais de trouver une réponse face au ridicule de la situation
  • Donc je fais quoi ?
  • Avez-vous assez de médicaments jusqu’au premier novembre ?
    (re-notez la date de l’appel)
  • Il m’en reste pour deux jours
  • Ah, d’accord, vous devriez prévoir pour les prochaines fois de nous commander vos médicaments le premier du mois… (Je notais le ton lorsqu’il est question de s’adresser à une tête blanche, le comportement change, le ton aussi, le regard alors n’en parlons pas. Je n’avais jamais vécu une telle expérience via le téléphone.)
    Mais d’accord quoi ?
  • Vous savez madame, je souhaite vous informer que je n’ai jamais demandé une telle chose premièrement et secundo je trouve que depuis que je suis client auprès de votre pharmacie jamais je n’ai eu une telle chose (plus de 20 ans en tant que client)
  • Oui mais, moi j’ai des instructions sur le système !
  • Dites madame, quelle que soit la récurrence de l’ordonnance et quel que soit le mois, vous mettez toujours 30 comprimés du médicament dans le flacon, c’est bien cela ?
  • Oui exactement monsieur Boustani
    Le ton se teignait d’une impatience progressive bien que fort polie, mais le ton, les silences le confirmaient quand même
  • Alors veuillez m’expliquer comment faites-vous pour les mois de 31 jours ?
  • … (Silence radio, j’entendais les rumeurs autour de la pharmacienne qui probablement venait de réaliser la déconnexion entre ce que le système disait et ce que son esprit d’humaine comprenait )
  • Si je suis clairement votre raisonnement je devrais être en déficit de 7 comprimés chaque année, 7 comprimés font 7 jours, en comptant que février a 28 jours, ce déficit tombe à 5 comprimés ce qui fait que je serai en retard de cinq jours chaque tranche de 12 mois !
    (Je me retenais l’envie furieuse de hurler mon  “mais allume !”, as-tu oublié que certains mois ont 30 d’autres 31 jours ?
  • … (Silence radio), alors dites-moi je fais comment ?
  • Je vais voir ce que je peux faire !
  • Non vous ne ferez rien madame, veuillez simplement annuler cette instruction de préparation de mes ordonnances le premier de chaque mois.

 

Elle raccroche, je n’en revenais pas. En début d’après-midi, Je passe comme prévu pour récupérer ma commande, et bang la “Panthère Rose”(i)  a sévi encore une fois , un item de ma commande manquait, de plus, on n’avait pas jugé opportun de m’appeler pour m’en informer.

 

  • Revenez ce soir pour récupérer ce qui manque !
  • Ah, bon !
  • Sinon ce sera pour demain
  • Ah ! Pourriez-vous m’appeler pour me dire que vous l’avez reçu ?
  • Désolée monsieur nous n’offrons pas ce service !
    Paf et repaf !

 

Bon, je me suis retenu de rire aux éclats, la scène étant tellement loufoque, mais la préposée qui me servait au comptoir ne pouvait pas comprendre.

Le suspense étant reporté à la fin novembre, à suivre.

Michel ©  


(i) La Panthère rose (The Pink Panther) est un personnage de fiction créé par Friz Freleng et apparu pour la première fois en 1963 dans les génériques de début et de fin du film de Blake Edwards, La Panthère rose.
Dans l’histoire, la « Panthère rose » est le nom d’un bijou, objet de l’enquête de l’inspecteur parisien Jacques Clouseau : le générique du film la met cependant en scène sous la forme d’un félin rose en dessin animé

Publicités

Auteur : Michel J. Boustani

Auteur 25 ans d'expérience dans le domaine de la communication et de l'enseignement. Conception pédagogique - Gestion stratégique du savoir - Facilitateur d'atelier en pensée design et grand amateur de mises en récit et blogues. _____ Author - Web author 25 Years in the field of Communication. Specialist in Instructional Design - Strategic Design Thinking and Knowledge Management Implementation. Actively involved in Storytelling and Social Networks

3 réflexions sur « Renouvellement d’ordonnance. »

  1. oui je connais aussi. de toute façon quand les faits et la réalité contredisent les idées ou le système (qui remplace les idées, en bien pire, dans nos sociétés actuelles) eh bien c’est la réalité qui a tort et le système qui a raison. cela s’appelle le déni de réalité. C’est grave docteur (pharmacien plutôt ) ? (ironie de ma part et ça, le système et les gens qui adhèrent sans souplesse au système envers et contre tout, en sont totalement dépourvus…)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s