Mes résolutions pour 2014!

Health Care Development Magazine

Crédits d’image : Health Care Development Magazine

C’est peut-être encore tôt d’en parler, mais disons que me connaissant, il me faut y penser plus d’une fois pour que je m’en inspire, m’en imprègne et finalement que je commence à mettre en pratique dans mon quotidien ces résolutions.  Des résolutions que nous aimons prendre, que nous aimons dire autour de nous, que nous souhaitons vivre et appliquer, mais finalement que nous risquons d’oublier à la fin de la première semaine de janvier de la nouvelle année…

Alors parmi les multiples résolutions que je souhaite voir se réaliser (hé hé la liste risque d’être longue) Je me ferai le devoir de devenir un meilleur citoyen que l’année 2013, devenir meilleur c’est surtout mettre en pratique ce en quoi je crois, ce dont je parle et ce que j’observe au quotidien. Me soucier du bien social en faisant ma part pour réaliser concrètement ce bien collectif. C’est bien beau tout cela, me direz-vous, il faut maintenant le mettre en pratique concrètement! C’est cela au fond la clef du succès, mettre en pratique nos résolutions.

Alors comment faire?

Vivre mon quotidien tout simplement avec simplicité et humilité. Gagner ces petites batailles contre mon orgueil, mon excès d’assurance. Vouloir avoir raison veut des fois dire que c’est l’autre qui a tort, ce qui n’est pas toujours exact. Trouver ces petits trucs d’attitude altruiste qui permette à l’autre de me dire avoir compris et trouvé comme solution envers une situation donnée. Combien est difficile de ne pas m »approprier une idée « géniale » en laissant le plaisir et le sentiment à l’autre d’avoir trouvé la réponse. Car au fond ce qui importe c’est surtout la solution et non plus qui l’aurait trouvée.

Je prends conscience que ce genre d’attitude peut paraitre inhabituel voire pour certains trop simpliste, probablement parce que nous n’avons jamais appris ce style de comportement sur les bancs d’école ou dans nos familles ou notre entourage.

Cela n’a rien à voir avec les préceptes religieux ou moraux, mais ceux d’un désir de renouveau de nos comportements humains qui aspirent vers ce savoir être différend. Une manière qui irait à contre-courant de tout ce que l’on apprend. SI nous, si je réussis à les faire autour de moi, imaginons quelques instants lorsqu’un groupe communautaire réalise de pareilles choses, et crée un effet-domino qui toucherait d’autres groupes sociaux, des villes etc.

Saurions-nous les artisans du changement pour une meilleure planète? Je pense que oui car nous influencerions nos systèmes scolaires, nos professeurs, nos patrons d’entreprises, nos médias, nos politiciens, etc. Juste changer en notre intérieur cette attitude innée dans le vouloir s’accaparer les choses. Alors avoir un niveau de vie confortable sera possible sachant que d’autres aussi l’ont, avoir une meilleure éducation sachant que d’autres peuvent en avoir aussi.

Je me souviens un jour quelqu’un disait si nous éteignions nos ordinateurs la nuit, alors que nous dormons, nous permettrions à 75% de la population humaine d’avoir un accès possible aux ressources de la toile sans aucune contrainte, nous consommerions moins d’énergie et solliciterions moins les serveurs permettant ainsi à d’autres d’en profiter. Je ne parle pas de payer des sous ou de contribuer financièrement à des œuvres caritatives comme c’est la mode durant les temps des fêtes. Ceci ne veut pas dire que donner des sous n’est pas une bonne chose, elle l’est tant et aussi longtemps que ce n’est pas fait pour se laver la conscience envers des problèmes plus importants mais qui requièrent un moindre effort de notre part…

Voici pourquoi je me prends d’avance pour penser à mes résolutions de l’année 2014. Je souhaite d’une part trouver des gestes à accomplir qui iraient dans ce sens et si cela est possible contribuer à un effort collectif pour influencer positivement une communauté de faire les choses différemment!

Comme vous le remarquez je ne me promets pas de manger plus santé, de faire de l’exercice, de fumer moins ou de cesser de la faire, etc. Ce sont de bonnes choses à entreprendre mais je ne crois pas qu’il faut attendre une fin d’année pour les mettre en pratique, changer notre vision du monde et des humains en nous est une chose plus importante car faisant partie des nombreuses solutions que nous oublions plus que d’autres.

Seriez-vous d’accord avec moi? Nous pourrions en parler concrètement et pourquoi ne pas faire quelque chose qui aura valu la peine de s’en souvenir beaucoup plus que de simples résolutions!

Bonne résolutions humaines pour 2014!

Michel – 1er décembre 2013